Distant Relatives

Nas & Damian Marley

Def Jam  |  2010
4 / 10
par Soul Brotha  |  le 29 mai 2010

Les nombreux fans de Nas ont du mérite. Pas simple de défendre leur poulain en 2010, après une discographie rythmée par les coups de génie (Illmatic, God's Son, Street Disciple) et les coups de pompe (It Was Written, Nastradamus, Nigger). L'enfant terrible du Queensbridge n'a clairement pas eu la carrière que son talent méritait. C'est malgré tout, dans un fort climat d'attente que s'est conçu ce Distant Relatives avec Damian "Jr Gong" Marley, un autre "fils de" - rappelons que Nasir est le rejeton du trompettiste Olu Dara.

Soyons clair: ce n'est pas avec cet album que les deux zigues changeront leurs images respectives. Voilà fait un disque sans aucune prise de risque, aucune surprise. Visiblement, ces deux 'cousins éloignés' n'ont pas souhaités s'embêter à produire quelque chose qui détonne. Prenons un peu du rap incisif de Nas, un peu du reggae toasté de Damian, mélangeons le tout dans un ensemble de prods mariant les deux genres (mais communes dans l'ennui qu'elles provoquent) et vous obtenez un disque parfait pour alimenter les magazines et les blogs, un peu moins pour contenter les oreilles exigeantes. Un mot comme en mille, ce disque est soporifique. Malgré quelques morceaux punchys (l'introduction "As We Enter", "Strong Will Continue", "Tribes At War"...), impossible de plonger dans un album qui ne décolle jamais vraiment et baigne dans un confort assez déplaisant. En fait, il convient de se demander si l'on aurait parlé de ce projet s'il ne s'agissait pas de ces deux têtes d'affiches?

Vous l'aurez compris, Distant Relatives est un disque assez facilement oubliable (genre 30 secondes après la fin, on ne saurait quoi en retenir). Le meilleur morceau de l'album s'appelle "My Generation",  et c'est probablement parce qu'on y retrouve Lil Wayne et Joss Stone. Pas la peine d'acheter ou même de télécharger illégalement ce disque, un petit tour sur Spotify devrait suffire. Mais en zappant alors, parce qu'il paraît que les nouveaux inscrits n'ont droit qu'à 20 heures de musique gratuite par mois. Ce serait bête de gaspiller...

Le goût des autres :

note : 33/10Thibaut note : 77/10Ruben