Love Is A Liability

Falty DL

Planet Mu  |  2009
7 / 10
par Simon  |  le 13 juillet 2009

Cette pochette que l’on croirait sortie tout droit de l’appareil photo d’Helmut Newton n’est ni le signe de ralliement d’un nouveau groupe britpop au top de la hype ni une déclaration d’amour façon folkeux romantique mais plutôt une nouvelle entourloupe dubstep à laquelle il faudra prêter toute l’attention qu’elle mérite. Enfin, parler de dubstep ne serait pas tout à fait exact, car la nouvelle recrue du clan Planet Mu cultive avec soin un bon goût old school qui le fait pencher autant vers le UK Garage (ancêtre avéré du dubstep) que vers une IDM pleine de beaux claviers. A première vue, Love Is A Liability pourrait sonner comme treize early works, treize pistes marquant le début d’une carrière en rétrospective (le lien avec les Early Works de Boxcutter sont significatifs de cette affirmation). On aurait pu croire à une collection de vieilleries si Falty DL n’était pas en même temps bien ancré au cœur de la bouillonnante scène dubstep, parsemant la quasi-totalité de ses productions de rythmiques 2-step véloces et autres proto-wobbles.

Planet Mu oblige, on retrouve ici sans trop de surprises un mélodiste convaincu assez habile dans le maniement de la matière acide, qui bâtit ses architectures de manière faussement attendue tout en évitant deux écueils criminels : celui du dub poisseux et de l’acid convenu. Une fois écartés tout risques de désagréments majeurs, place aux tubes que sont « Human Meadow »,  « Encompass », « Anxiety » (dont l’apparence proche d’un iTAL tEK fait de lui le meilleur titre du disque) ou encore « Paradise Lost », faisant apparaître des voix soul à la Burial comme ils ravivent les souvenirs de El-B, Horsepower Productions et tous les autres pionniers de ce qu’on appelle aujourd’hui dubstep et qui n’était hier encore qu’une mutation de plus apportée au son anglais. Si vous optez pour l’écoute attentive de Love Is A Liability, vous y trouverez sans trop de problèmes un disque fort de son aspect postmoderne, coincé de manière volontaire (et réussie) entre les audaces d’hier et l’assurance du jour présent. Une franche réussite.