Live

Henrik Schwarz

K!7  |  2007
8 / 10
par Simon  |  le 10 décembre 2007

Dans une constellation house qui reprend petit à petit des couleurs, et après son Dj Kicks qui compte parmi les meilleurs de la série, Henrik Schwarz revient sur le devant de la scène pour notre plus grand plaisir. Un plaisir sincère car, pour ceux qui l’ignorent encore, le producteur berlinois compte parmi les plus talentueux du renouveau house en cours. Au vu de la discrétion (inversement proportionnelle à son talent de défricheur) dont il fait preuve, ce disque tombe comme une aubaine pour se reprendre une louche de house salement groovy nourrie aux sonorités les plus lumineuses.

Du Henrik Schwarz vous en vouliez, du Henrik Schwarz vous en aurez car la sélection pourrait faire office d’intégrale au vu de la tracklist qui compte pas moins de seize titres plus ou moins oubliés du Berlinois (en position de producteur comme de remixeur). De Sun Ra à James Brown en passant par Âme & Dixon, sans oublier sa collaboration immortelle avec Jesse Rose (le sublime « Stop, Look and Listen »), l’Allemand dresse avec classe le portrait d’une house foisonnante et sexy. Une musique aux accents deep qui a pris le temps de voyager aux quatre coins du monde pour nous offrir ses rythmes endiablés. Un voyage de Detroit à Chicago qui semble avoir redonné une nouvelle jeunesse à ces pistes colorées, faites de claviers puissants et de voix soulful enivrantes

Difficile d’imaginer meilleur chef d’orchestre pour agencer cette bonne heure de plaisir, car le talent du Berlinois semble sans limite au moment de sélectionner son prochain titre pour affoler les foules assoiffées de danse. Prenant toujours le temps d’installer des ambiances chaleureuses, ce live nous emmène dans des recoins encore insoupçonnés de la deep house moderne, comme si celui-ci venait d’effacer vingt ans de classiques derrière nous, qu’il travaillait sur une page encore blanche. Petit bémol néanmoins, qui ne sera pas de nature à gâcher ce plaisir raffiné, la sobriété de la production qui ne rend pas exactement une ambiance live, tendant plus vers la sélection mixée qu’autre chose.

A l’heure où la house reprend du poil de la bête avec la renaissance du label Strictly Rhythm et la récente compilation de Ame & Dixon, ce live tombe à point nommé pour affirmer que cette musique revient plus forte que jamais et qu’elle n’a rien perdu de sa puissance d’antan, comme un nouveau point de départ pour une version 2.0 de la house contemporaine. Un disque plus que conseillé vous l’aurez compris.

Le goût des autres :

note : 88/10Julien