Funky Nassau - The Compass Point Story 1980 - 1986

Various Artists

Strut  |  2008
8 / 10
par Jeff  |  le 17 mars 2008

Après avoir sorti il y a peu le troisième volume de ses excellentes compilations Disco Not Disco, le mythique label anglais Strut poursuit son retour en grâce. En effet, la structure que l'on croyait morte et enterrée après sa fermeture en 2003, vient de rouvrir ses portes avec l’aide des Allemands de K!7 – bien connus pour leur série DJ Kicks. Et après une exploration en bonne et due forme des plus belles archives du post-punk sur Disco Not Disco, les petits gars de chez Strut nous proposent un nouveau voyage dans le temps et nous emmènent dans les studios Compass Point des Bahamas. Pour ceux d’entre vous qui n’ont jamais entendu parler de ce haut lieu de la musique, sachez que l’endroit a été créé en 1977 par Chris Blackwell, le fondateur de Island Records, et a été pendant une bonne partie des années 80 un véritable aimant pour une grande variété d'artistes locaux mais aussi, et c'est ce qui nous intéresse sur The Compass Point Story 1980-1986, pour de nombreux chanteurs et groupes européens ou américains désireux de donner une pointe d’exotisme à leurs compositions.

Aussi, bien aidés par le duo Sly & Robbie, les ingénieurs Steven Stanley et Alex Sadkin et le groupe maison du studio, ce sont des noms connus et moins connus de la musique contemporaine qui sont passés par ce petit coin de paradis pour y enregistrer un titre, voire tout un album. Et à l'écoute de cette compilation, on comprend un peu mieux qu'en quelques années, c'est une belle chiée d'artistes talentueux qui ont demandé à la bande du studio Compass Point de donner à leur musique cette couleur unique et ce son rond, mélange savoureux et généreux de reggae, de dub et de funk. L’album s’ouvre d’ailleurs sur trois collaborations entre l’équipe Compass Point et trois artistes ou groupes qui ont marqué leur époque de leur empreinte, à savoir Grace Jones, Tom Tom Club (et son génial "Genius of Love" plus tard pompé par Mariah Carey) et les Talking Heads. Ailleurs, on retrouve d'autres noms familiers tels que Gwen Guthrie et Ian Dury, mais également une jolie bande de parfaits inconnus pour une bonne partie du public, celle-là qui, comme votre serviteur, passait le plus clair de son temps à dodeliner de la tête sur du Henri Dès pendant que, dans les Caraïbes, des producteurs et musiciens particulièrement doués ne ménageaient pas leurs efforts pour créer un son qui, encore aujourd'hui, continue de faire des émules.