IAM va participer au premier concert test de France

IAM va participer au premier concert test de France

par Antoine G  |   le 30-01-2021

Est-ce qu’on peut avoir de l’espoir ? Après le concert test organisé par le festival Primavera Sound en décembre dernier (test concluant, puisqu’aucune contamination n’a été relevée), la France s’y met. Roselyne Bachelot a exprimé son intérêt, le Prodiss (principal syndicat des concerts privés) compte en organiser un prochainement. Mais le premier projet vient du collectif marseillais Do3me, formé au début de la crise par des organisateur·rice·s de spectacles (dont la directrice du festival Marsatac) et des spécialistes de la santé. Et pour apporter une caution solide à cette expérience, c’est l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médical, très impliqué dans la rechercher contre le coronavirus) qui finance et chapeaute le tout.

Deux concerts sont prévus, dont la date reste encore à confirmer, et le protocole précis n’a pas encore été communiqué. Mais on connaît déjà l'un des multiples groupes invités : les vétérans du rap IAM. Ils ont eux-même donné cette information le 15 janvier, dans leur podcast IAM Concept. Très studieux, Akhenaton a lu des extraits du brief qui leur a été communiqué : « Le premier concert se jouera en jauge assise. Pour le second concert, les conditions seront données par l'Inserm en fonction des données du premier. La moitié du public sera accueilli avec distanciation, l'autre moitié sans distanciation ».

L’expérience, car il s’agit bien de cela plus que d’un spectacle, aura lieu au Dome de Marseille. Si la salle a une capacité de 9000 places, la jauge sera limitée à 1000 personnes. Les résultats sont prévus pour le 8 avril. L’objectif est résumé par le médecin urgentiste Vincent Estornel, co-fondateur de Do3me pour le site Made In Marseille : « Nous voulons apporter la preuve de ce que l’on pense : avec des mesures préventives bien menées, des protocoles sanitaires stricts, les concerts n’entraînent pas de sur-risque de contamination Covid-19 ».

Dans cette période de flou total, Marseille prend donc les devants. On va dire que ça compense pour Raoult ?