Teens Of Style

Car Seat Headrest

Matador  |  2015
9 / 10
par Quentin  |  le 18 février 2016

Vous expliquer comment et pourquoi Car Seat Headrest est sorti de l’anonymat est impossible. Internet est une jungle qui n’obéit qu’à ses propres codes. Et le mystère qui englobe ces codes est aussi opaque que la vérité sur la sexualité d’Amanda Lear. Rescapé du magma informe de data, Will Toledo a pourtant réussi à tirer son épingle du jeu. 

Tirant parti de la liberté que lui offrait la technologie, le New-Yorkais de 22 ans a publié sur Bandcamp une bonne dizaine d'albums depuis 2011. Se constituant une fanbase honnête mais discrète, ce Ty Segall du web est un bon porte-étendard du DIY 2.0 - un peu à l’image d’Alex G dont on vous parlait dernièrement. Evidemment, on ne réalise pas autant de titres en baillant aux corneilles. Will Toledo compose et enregistre donc sans arrêt dans sa chambre, lorsqu'il ne le fait pas dans sa voiture - ce qui explique le nom du groupe. Et puis un jour, Matador repère l'oiseau et se dit que tout le monde mériterait d'en profiter. Voici enfin ce qui nous amène à parler de Teens Of Style.

Le disque est une première sortie physique mais qui, en réalité, n'a rien de vraiment nouveau puisqu'il s'agit d'une compilation de morceaux que le Yankee avait déjà sorti. Repassé en studio pour les besoins de la production, l'album voyage agréablement entre lo-fi et rock pour un résultat superbe et résolument 90's. On en vient à un sentiment presque paradoxal de nostalgie pour une production pourtant récente. Ce qui n'est finalement pas très étonnant quand on sait que Car Seat Headrest est hébergé par la même écurie que PavementYo La Tengo ou Kurt Vile. Le coup de génie, c'est que malgré le second passage en studio, Teens of Style conserve cette saveur DIY qui nous a fait aimer l'artiste sur Bandcamp. 

L'album est en fait imprégné d'une sorte de désespoir d'adolescent désabusé, ce désespoir tragique des choses qui paraissent sans importance. Will Toledo regarde son nombril, extrapole sa désolation et le pire c'est que ça nous plaît. Depuis la lente mais puissante progression de "Sunburned Shirts", aux riffs énergiques de "The Drum", "Something Soon" ou "Los Barrachos" en passant par la douceur de "No Passion" et "Maud Gone", on est séduit par l'univers passionnant et détaché de Car Seat Headrest. 

L'adolescence est définitivement une période ingrate où les expériences et les erreurs sont monnaie courante. C'est d'ailleurs ce qui en fait tout le charme. Teens Of Style fonctionne exactement de la même façon: un album qui frustre autant qu'il inspire. Avec ce qui était à la base le témoignage d'une simple page Bandcamp, Will Toledo feint sur cet album l'adolescent qui doit encore grandir et jette en même temps un regard sur des années qu'il regrette déjà.