Strut Records rythme notre été

Strut Records rythme notre été

par Jeff  |   le 05-07-2010

En matière de compilations aux noms parfois farfelus, aux tracklistings un brin obscurs mais d'une qualité généralement exceptionnelle, le label Soul Jazz reste à l'heure actuelle LA référence – la preuve avec les récentes compilations consacrées au kraut (Deutsche Elektronische Musik - Experimental German Rock And Electronic Musik 1972-83) ou au dancehall (Dancehall – The Rise of Jamaican Dancehall Culture). Mais derrière cette référence indéboulonnable, on retrouve une autre maison londonienne de renom, Strut Records. Cela fait maintenant deux ans que le label à rouvert la boutique, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il se fait un malin plaisir à nous ressortir des bacs d'obscurs groupes ou genres (les compilations Disco Not Disco) ou de remettre au goût du jour des producteurs et artistes dont l'influence sur la musique moderne se fait encore ressentir aujourd'hui (un parfait exemple avec The Compass Point Story 1980-1986).

Pour rythmer notre été, les gars de chez Strut ont eu l'excellente idée de sortir deux compilations empreintes d'une fraîcheur certaine et complètement dans l'air du temps. On commence par Horse Meat Disco volume II, compilation de référence pour les amateurs de vieilleries disco qui ont usé jusqu'à la corde le premier volume de la série ou le Fabric de James Murphy et Pat Mahoney. Compilé par James Hillard, Jim Stanton, Severino et Luke Howard, soit les quatre gars qui forment le collectif de dj's Horse Meat Disco, ce second volume est une nouvelle mine d'or pour les amateurs de pépites disco/italo oubliées de tous – parce que franchement, si vous me dîtes que les discographies de Madleen Kane, El Coco ou Freda Payne n'ont pas de secret pour vous, c'est tournée générale au troquet du coin.

Dans le genre bien obscur mais sacrément rafraîchissant, on vous conseille également le Jungle Music de Walter Gibbons. Dans le NYC des années 70, ce producteur novateur et souvent associé à François Kevorkian ou Larry Levan est devenu au fil des "edits" l'un des plus grands remixeurs de la Big Apple. Grand amoureux de grooves flamboyants, de rythmes percussifs et de boucles hypnotiques qui s'étirent sur une dizaine de minutes, Walter Gibbons fait partie de ces légendes de l'underground que Strut se fait une joie de nous faire redécouvrir par l'entremise d'une double compilation contenant 14 de ses meilleures tracks.

Avec ces deux compilations, c'est sûr: l'été sera beau, l'été sera chaud, et il sera un peu Strut Records aussi si vous le voulez bien...