Plus les mois passent, plus INHEAVEN lorgne sur les parts de marché des Vaccines

Plus les mois passent, plus INHEAVEN lorgne sur les parts de marché des Vaccines

par Jeff  |   le 04-11-2016

Parmi les règles d'or à respecter pour se faire rapidement une place au soleil dans ce beau bordel qu'est l'industrie musicale, il y a une confiance en soi qui flirte avec l'arrogance. Et cela, les Anglais d'INHEAVEN l'ont vite compris. En effet, dans une interview de 2015 avec The Line of Best Fit, ils déclaraient ceci à propos de la place qu'ils pourraient occuper : "We felt frustrated that there wasn’t a band we could grab onto. Let’s make that band up - the one we’re waiting for, the one we want." Liam Gallagher probably likes this. Parce qu'il ne faut pas écouter longtemps leur musique pour comprendre que la place qu'ils pourraient occuper, c'est celle laissée vacante par les Pixies, Nirvana ou les Smashing Pumpkins. Enfin bon, sur le marché anglais qu'ils ambitionnent de conquérir, cette place correspond déjà plus ou moins à celle occupée par les Vaccines, qui pèsent aujourd'hui assez lourd. Après, force est de constater que vu la qualité des titres publiés par le groupe à ce jour, on peut affirmer sans trop se mouiller que le groupe de Justin Young peut commencer à se faire du mouron, vu que le groupe londonien nous pond tous les deux ou trois mois un vrai gros single potentiel, du genre à tendre les slips des recruteurs des grosses machines indie ou à envahir les playlists de pas mal de stations de radio. Cette efficacité à toute épreuve, on en a eu une nouvelle démonstration cette semaine avec "Treats".

Des fois que vous découvririez le groupe, on vous conseille chaudement d'écouter tous les autres titres pondus à ce jour par le groupe réunis dans cette playlist Spotify. Gros, gros potentiel.

Sachez enfin que le groupe joue ce soir au Trabendo et demain au Botanique en première partie de Jamie T.