Natalia Lafoucarde se hisse à la hauteur de la grande Mercedes Sosa

Natalia Lafoucarde se hisse à la hauteur de la grande Mercedes Sosa

par Camille  |   le 03-04-2021

"Alfonsina y El Mar", c’est une de ces comptines qui nous vient d’Amérique Latine et qui se transmet à toutes les générations d’artistes. Composée par Ariel Ramirez et écrite par Félix Luna, c’est l’intemporelle Mercedes Sosa qui la chantera pour la première fois en 1969 sur son disque Mujeres Argentinas.

Pour la « petite » histoire, c’est un hommage à la poétesse postmoderniste argentine d’origine suisse Alfonsina Storni, qui s’est suicidée à 46 ans à Mar del Plata en sautant d’un brise-lames. Sa fragilité physique et mentale, un cancer du sein et un état dépressif l’auront menée à mettre fin à ses jours. 

Après Violetta Parra ou encore Nana Mouskouri, c’est au tour de Natalia Lafoucarde de se l’approprier. Si le nom de la chanteuse vous est vaguement familier, c’est peut-être que son tube « Hasta la Raiz » vous est parvenu jusqu'aux oreilles. Elle a récemment chanté sur « Recuérdame » pour le film Coco et pour les plus intéressé·e·s d’entre vous, son album Un canto por méxico, vol. 1 sorti en 2020 reprend des grands classiques de la chanson mexicaine – pour lequel elle a gagné pas moins de 3 Latin Grammys. 

Dans ce nouveau clip produit par la chanteuse elle-même, une femme qui danse au bord de la mer dans un tout noir et blanc. Pas de fantaisies, juste de la poésie. Une voix qui reflète cette mélancolie latino ; comme si le larynx n’était qu’un medium pour transmettre les tortures de l’âme.