Il n'y a pas que les Bucks qui font briller Milwaukee, il y a aussi Lakeyah

Il n'y a pas que les Bucks qui font briller Milwaukee, il y a aussi Lakeyah

par Ludo  |   le 21-04-2021

Non il n'y a pas que Giánnis "The Greek Freak" Antetokoúnmpo pour faire rêver Milwaukee. Récemment, Alphonse Pierre a écrit pour Pitchfork un très bon article pour décrire le rap de cette ville plutôt paisible du Midwest : outre les points communs avec la scène de Detroit, le journaliste mettait en lumière quelques têtes montantes comme Chicken P, Raised Round Bosses, mais aussi et surtout Lakeyah, fraichement signée sur le label de Quality Control.

Avec pas moins de trois mixtapes sorties depuis cette signature en 2020, la jeune rappeuse présente une belle maturité qui navigue entre les ballades R'n'B et le rap sexy sans pour autant tomber dans une versatilité qu'elle ne maîtriserait pas. Elle résume d'ailleurs son style comme un mélange d'influences de Nicki Minaj et Keyshia Cole.

Pour porter Due In Time, sa première mixtape de l'année, Lakeyah vient de sortir un single avec le Monsieur Loyal le plus icy du rap d'Atlanta, Gucci Mane. La production signée Hitmaka sample allègrement le tube "Chickenhead" de Project Pat et La Chat, ce qui donne à Lakeyah une bonne zone de confort pour nous parler de son talent pour convaincre ses amants de lui donner du plaisir. Dans le même registre que le morceau "Muwop" de Mulatto qui recyclait le morceau "Freaky Girl" de ce bon vieux Guwop, ce titre est surtout un outil promotionnel pour ramener de la lumière sur une rappeuse prometteuse. On ne peut dès lors que vous inviter à écouter ses autres tracks pour découvrir l'ampleur de son talent.