Goûte Mes Mix # 26 : Max Cooper

Télécharger le mix

Tracklist

  1. Nils Frahm - Peter - Max Cooper Remix (Erased Tapes)
  2. Hugh Pascall - Absence March - Max Cooper Remix (DSCNCTD)
  3. Agoria - Panta Rei - Max Cooper Remix (Infine)
  4. Michael Nyman & David McAlmont - Secrets, Accusations and Charges - Max Cooper Deconstruction (Last Night On Earth)
  5. Max Cooper - Ruptured (Herzblut)
  6. Hiatus - Third - Max Cooper Remix (Last Night On Earth)
  7. Max Cooper - To be announced 1
  8. Dominik Eulberg - Sansula - Max Cooper Remix (Traum)
  9. Max Cooper - Raw (Traum)
  10. FC Kahuna - Hayling - Max Cooper Remix (Skint)

La section Goûte Mes Mixs a toujours souhaité vous proposer du contenu électronique de qualité supérieure, allant chercher les podcasts de qualité tant chez les producteurs confirmés que chez les petits poucets en qui ont croit fortement. En bref, on a toujours privilégié le cœur de la sélection plutôt que la tentation de créer du clic dans le vide. Si on peut s’estimer plutôt heureux des choix posés jusqu’ici, on ne cache pas notre plaisir d’entamer ce vingt-sixième volet avec un des plus grands cadors de ces cinq dernières années, le beau et fringant Max Cooper. Un coup de force qui tient forcément de l’honneur pour une structure comme la nôtre.

En effet, qui mieux que le producteur londonien peut synthétiser la crème de l’électronique de bon goût ? Avec des apparitions sur des labels plus classieux les uns que les autres (Traum, InFiné ou Herzblut Recordings), une horde de fans sur les réseaux sociaux et une discographie sans accrocs, Max Cooper est le producteur qu’on aurait sans doute rêvé d’être en ces périodes de troubles. Sa composition met d’accord tant les amoureux de tech-house ultra-léchée que les férus d’electronica tout en mélodie. A moins que votre truc soit les machins plus progressifs, voire trance, mais là aussi vous l’aimerez également. Un producteur plus élégant que tous les autres, qui met chaque fois l’assemblée au pas avec un sens de la narration bien largement supérieur à celui de ses pairs.

On aurait également voulu accompagner cette sélection ultra-classe de quelques anecdotes accrochées ci et là dans l’interview auquel on a soumis le bel étalon. C’est raté – et on s’en excuse – mais ne nous en voulez pas : alors qu’il est plutôt bon client lors de ce genre d’exercice (voyez comment il anime lui-même sa page Facebook) la bête a cette fois été aussi loquace qu’un kidz après 45 heures de clubbing intense. Un classique du genre qui voit le mec sur le grill lâcher des réponses plus courtes que les questions, se bornant des banalités dont on ne saura rien tirer véritablement. Ce n’est pas bien grave en fait, et on s’en fout un peu à vrai dire puisque cette sélection suffit à faire oublier toute tentative d’interview foirée.

Une sélection 100% Max Cooper (en tant que producteur ou remixeur) à l'occasion de la sortie de son excellent nouvel EP, Conditions Two - une collaboration avec la chanteuse jazz Kathrin deBoer, du groupe Belleruche,sortie ce 29 avril sur Fields. Et surtout une sélection qui balaie intégralement la palette du producteur: entre techno progressive, élans trance à la limite du pupute, electronica de clubber et inspirations organiques, le mec nous offre en une heure ce qui restera comme une de nos meilleures sélections. Cette promo n’est pas celle des Daft Punk, mais bon dieu que c’est bon !