Hidden

These New Puritans

Domino  |  2010
9 / 10
par Gwen  |  le 3 février 2010

Les New Puritans sont à l’évidence des apprentis consciencieux. Pas exactement le genre de clampins à s’accroupir sur leur succès en attendant qu’une brise tiède leur flatte la nuque. Il y a deux ans, ceux-ci présentaient Beat Pyramid, une audacieuse collision entre le hennissement des guitares et la rigueur de l’électronique. Il s’y dessinait déjà une personnalité bien affirmée et le désir de prendre l’auditeur à rebrousse-poil. Cependant, dans l’avalanche de manipulations diverses, on devait consentir à quelques digressions salement bruitistes. Hidden permet de rassembler les troupes. En donnant vie à un projet de cet ampleur, These New Puritans filtrent leurs ardeurs créatives et resserrent les boulons. 

Ressuscitant les heures noires de Massive Attack, “We Want War” se révèle une majestueuse entrée en matière. Denses et acérées, ces 7 minutes épiques laisse entrevoir le trou noir sur le point de nous absorber. Hidden se dévoile peu à peu, comme un périple sombre et méthodique. Point ici de furieuses guitares. Tambours japonais, choeurs d’enfants, orchestrations périlleuses, affilage de lames, voici les motifs récurrents qui logent au coeur de la bataille. Manifestement, les Anglais se sont donné les moyens de leurs ambitions.  Dans cette masse intense, le groupe parvient néanmoins à se ménager des accalmies. La chaleur des instruments à vent surgit tel un insolite no man’s land. Flûtes, trompettes et hautbois se chargent de tempérer la rudesse électronique. Car les machines restent le point d’ancrage de l’expédition. Elles soutiennent l’édifice et l’électrocutent assidûment afin de le faire avancer sur ses chenilles de char d’assaut.

A l’image des instrumentaux qui l’ouvrent et l’achèvent, Hidden est un objet complexe, déroutant, mais pas inaccessible. La friction des genres engendre une déclaration de guerre maîtrisée. Progressive, cohérente et déterminée. Même si certains passages flirtent avec le pompeux, l’entreprise s’avère victorieuse. “Attack Music”, “Fire-Power”, “Drum Courts – Where Corals Lie”, “White Chords”… L’album aligne les morceaux de bravoure. Il faudra désormais compter sur ces petits branleurs aux insolentes aptitudes… Dès lors, on peut se demander de quelle manière ces jeunes gens traduiront-ils cette énergie sur scène. Une question qui trouvera sa réponse sous peu puisque These New Puritans patrouillera dans toute l’Europe durant les semaines à venir…

Le goût des autres :

note : 88/10Julien Gas note : 11/10Julien note : 88/10Thibaut