EXP

Frank Bretschneider

Raster Noton  |  2010
7 / 10
par Simon  |  le 14 juillet 2010

Frank Bretschneider aime deux choses plus que tout : le rythme et l'image. Logique qu'on le retrouve parmi les co-fondateurs de l'immense label Raster Noton, maison-mère d'un click'n'cut des plus cliniques. Ceux qui ont eu la chance d'apercevoir l'Allemand en concert le savent, la musique de Frank ne peut se concevoir sans un soutien visuel de taille. Dans un registre pas si différent que ça, on se souvient de Rhythm, dernier album du teuton qui annonçait la couleur comme ceci : « rhythm is neither pop nor avant-garde, but deals simply with the basic principles of any modern music: rhythm. » Nous étions donc prévenus.

Mais si Frank Bretschneider a toujours été guidé par ses obsessions, il semblerait que le binôme audio/vidéo n'ait jamais été aussi abouti qu'avec ce EXP détonnant, jouant sur les deux médias de manière équivalente. EXP est concept album basé sur les relations indissociables qu'entretiennent sons et images. Quoi de plus normal à partir de là de diviser le projet sur un disque audio et un disque de données visuelles sachant que l'un va avec l'autre, que le son projeté dans l'oreille est la représentation fidèle de ce qu'il se passe à l'écran. Ce constat de quasi-perfection se matérialise dans tout ce qui fait de ces deux médias ce qu'ils sont à l'état mathématique : ondulations, échos, impulsions, clics, mécanique, électricité, magnétisme ou lumière. Tout cela virevolte dans des constructions graphiques (autant qu'auditives, logique) allant de la simple ellipse aux architectures les plus complexes.

Le reste n'est qu'expérience, et dieu seul sait à quel point Bretschneider en possède au creux de sa besace. La cinquantaine passée, le Berlinois passe en revue tout le cahier de charge du label de manière extrêmement précise et rigoureuse. Et tout y est : des bruits blancs aux structures percussives changeantes, tout transpire le Raster Noton qu'on aime, à savoir une electronica microscopique qui voue un culte inconditionnel à l'ultra-technologie et au futurisme scientifique. Inutile de préciser que les fans d'Alva Noto et de Ryoji Ikeda apprécieront sans commune mesure les quarante minutes ici emboitées. Sans être la sortie la plus marquante de chez Raster Noton, EXP vient rappeler à tous que ce label-là demeure encore et toujours l'un des fleurons de l'électronique allemande. A ce titre, on ne peut que s'incliner.