Robert Fripp (King Crimson) est partout

Robert Fripp (King Crimson) est partout

par Antoine G  |   le 21-10-2021

Robert Fripp a été un des héros du confinement. Emmené par sa femme, l'énergique chanteuse Toyah Wilcox, il a offert une série de reprises improbables, ainsi que des sketches à l'humour typiquement anglais.

On découvrait alors une autre facette de ce musicien d'habitude très sérieux. En parallèle, il a également publié un solo par semaine pendant un an, à partir de mai 2020. Ce sont ainsi 52 paysages sonores qui ont été distribué gratuitement, tous issus de concerts donnés en 2004 et 2009. On trouve notamment plusieurs de ses "churchscapes", concerts dans des églises, ou des performances au sein des G3 (Satriani, Vai et Fripp). La passion de Fripp pour les paysages sonores n'est pas nouvelle : dès 1973, il s'y initiait en duo avec Brian Eno dans l'album No Pussyfooting, posant un des premiers jalons de l'ambient.

Pour l'automne, son label DGM (Panegyric) a décidé de publier la totalité de ce projet dans un énorme coffret de 8 CD (mais si, souvenez-vous, ce que vous allez vous remettre à acheter parce que le vinyle devient trop cher). Intitulé Music For Quiet Moments, il inclura également un livret de 58 pages, avec notamment une illustration pour chaque morceau. Le coffret sera disponible le 19 novembre, pour 47,99 livres. Auquel se rajoutent des frais de port et de douane, devenus délirants depuis le Brexit...

Après cette parenthèse solo, King Crimson reprend également du service. Alors que s'achève tout juste une tournée américaine, DGM annonce également la sortie, toujours le 19 novembre, d'un double album live qui en sera issu. Baptisé Music Is Our Friend (du même nom que la tournée), il comprendra l'intégralité d'un concert donné en septembre à Washington DC, avec, en bonus, quatre titres issus d'un concert privé donné à Albany, au nord de New York.

Il y en a encore un peu, je vous le mets ? En plus de tout ça, DGM annonce la réédition de trois CD du groupe, devenus difficiles à trouver. Réunis dans un coffret, on y trouvera l'EP de 2002 Happy With What You Have to Be Happy With (qui préfigurait l’album de 2003 The Power To Believe), ainsi que deux live : Level 5, paru en 2001, et Elektrik, de 2003. Le tout sera disponible le 5 novembre. Un beau témoignage d'une période riche du groupe, pas toujours accessible mais passionnante. De quoi bien occuper son automne, donc.