(500) Days of Summer

Various Artists

Sire Records  |  2009
8 / 10
par Splinter  |  le 29 septembre 2009

Dans l'histoire récente des bandes originales de films fainéantes, celles de Garden State (2004) et de Juno (2007) auront posé les jalons d'une recette pourtant quasi infaillible : associer le meilleur des figures majeures de la pop aux jeunes talents du rock indépendant, pour un résultat à la fois certes prévisible et consensuel, mais également tendre, mignon et incontestablement réussi sur le plan musical. Surfant sur la vague des films indé un peu fleur bleue, comme Garden State d'ailleurs, (500) Days of Summer, qui sortira prochainement sur les écrans en Europe (en France sous le titre un peu nul de (500) Jours Ensemble), dispose lui aussi d'une bande originale excellente à mettre entre toutes les oreilles.

Jugez plutôt : The Smiths avec deux de leurs meilleures chansons ("There is a Light that never Goes Out" et "Please, Please, Please, Let Me Get What I Want"), Simon & Garfunkel ("Bookends"), les Doves ("There Goes the Fear") aux côtés de Regina Spektor ("Us", tiré de son superbe dernier album), Feist (inusable "Mushaboom"), les Black Lips ("Bad Kids") ou encore She & Him (la craquante Zooey Deschanel est d'ailleurs l'héroïne du film), pour une reprise de "Please, Please, Please..." des Smiths. Des chansons d'amour, forcément, pour illustrer un film avec tout ce qu'il faut de cul-cul, sans jamais tomber dans la guimauve. Des standards, des poids lourds, des révélations récentes et un cocktail rafraîchissant, consensuel et tout doux.

Si l'on pourra reprocher aux producteurs de la bande originale d'avoir poussé le vice jusqu'à aller chercher la désormais infréquentable Carla Bruni ("Quelqu'un m'a dit"), en revanche le reste, entraînant, cool et mélodique à souhait, est en béton armé inoxydable et fera le bonheur de vos soirées de trentenaires. De la bande originale un brin paresseuse, certes, mais une compilation comme on les aime.