Solo

Julia Jean-Baptiste

 |  2021
8 / 10
par Nico P  |  le 23 octobre 2021

Julia Jean-Baptiste, on la connaît depuis quelques années. Ici visage croisé lors d’un concert parisien, dans le public, là voix enchanteresse entendue au sein de Pendentif et d’autres. Il ne faisait aucun doute qu’elle était destinée à une carrière solo, un jour, forcément, et après quelques singles envoyés en éclaireurs, c’est désormais chose faite, une nouvelle aventure est née, et Solo, EP de cinq titres, en est l’acte officiel.

Cinq chansons donc, et le mot est juste tant la mélodie est ici mise en avant, cœur de toute vie. Julia chante l’amour, la mélancolie, solaire parfois, comme sur l’introduction aux airs de bossa, "Faux Amours”, plus sombre quand il le faut (“Soleil Noir”, comme son nom l’indique). Les textes sont volontiers abstraits, ne s'embarrassent pas de noms, de lieux, préférant laisser travailler notre imaginaire, ici largement stimulé par une atmosphère cotonneuse, confortable. On se sent bien dans ce disque. Un bel objet pop de grande classe.

Au moment où ces lignes sont écrites, Julia Jean-Baptiste est en studio pour enregistrer son premier album. Un long format donc, qui devra confirmer les espoirs placés en elle. Ici, Solo fonctionne comme une capsule. Court, d’une durée de seize minutes et pas une de plus. Le charme agit sans mal. Un bonbon en somme, sucré mais pas sirupeux. Demain, l’espace de trente, quarante minutes, les enjeux seront autres. Le talent sera le même.