Never Dreamed Night Freeze Sandwich

La Bulle Sonore

La Bulle Sonore  |  2009
8 / 10
par Julien  |  le 10 septembre 2009

Le réveil sonne toujours trop tôt quand il s'agit d'aller travailler. Tête dans le cul et pieu dans le coeur, il faut quand même trouver la force de ne pas se broyer soi-même dans son mixeur, ou de ne pas rouler tout droit contre un chêne millénaire. Il faut bien aller bosser, tant bien que mal. Et Never Dreamed Night Freeze Sandwich, pendant une partie de l'été, m'a permis d'éviter ces fâcheux incidents et de trouver un peu de joie de vivre avant les morbides heures de travail.

Never Dreamed Night Freeze Sandwich, déjà, quel titre improbable ! Improbable comme l'ensemble de cette compilation electro-pop de La Bulle Sonore, mélange délicieux de kitscheries 80's et de new-wave décalée. Ne nous effrayons pas pour si peu, mais les 21 titres de cette galette sont très cheap, parfois très amateurs. Il ne faut pas se formaliser parce que justement, cela donne une fraîcheur folle à un genre, l'electro-pop, bien trop souvent arty et paresseux. Never Dreamed Night Freeze Sandwich est une collection de surprises irrésistibles et hautes en couleurs. On rigole facilement à l'écoute de certains titres tellement les synthés sont obscènes ou les mélanges bizarres  : "Palais d'amour" de Bal Pare est un espèce de duo absurde entre un faux Ian Curtis et une fausse Françoise Hardy, "Queen Of The Popular Crowd" des Exploding Scoolgirls est une sorte de punk de noël et quant à l'iconoclaste Dondolo, avec "Shimera", il pond un tube effarant entre Joseph D'Anvers et Étienne Daho. Vraiment, il y a un amusement communicatif qui se dégage de partout et qui donne instantanément la banane.

Mais outre ce côté surréaliste très clinquant, au fil des écoutes, c'est aussi une belle sensibilité sous-jacente qui se dévoile. Par petits bouts, on décèle une légère mélancolie qui attendrit beaucoup. Pas de quoi filer le bourdon, quand même, mais de quoi donner de l'épaisseur à cette très belle compilation qui n'est ni une parade de cirque, ni une fanfare de guignols. C'est multicolore, un peu humoristique, mais certainement pas inhumain. Un équilibre dans la bonne humeur qu'il est vivement conseillé de se procurer avant l'automne.