Kymin Lea EP

Truss

Perc Trax  |  2015
8 / 10
par Simon  |  le 22 juin 2015

Ceux qui ont pu jeter une oreille sur l’excellent Slowly Exploding le savent (les autres doivent immédiatement écouter cette compilation-anniversaire avant d’aller plus loin) : le « Brockweir » de Truss était LE floor killer de cette sélection d’inédits. Un produit extrêmement nerveux, entre gabber et techno, qui remplissait l’espace comme il pétait des molaires à la volée. Et si on a logiquement classé l’Anglais dans notre liste restreinte des producteurs à suivre de très près, on était loin d’imaginer que ce premier EP depuis 2012 deviendrait aussi rapidement essentiel à nos oreilles. Car même si Perc Trax a fourni son lot de sorties en dehors des sentiers battus (le dernier LP de Perc en est un bel exemple), la techno étiquetée Birmingham / hangars /gabber / noise /post-rave commence à tourner assez en rond pour qu’on soit totalement serein avant de s’écouter un nouvel EP du genre.

Pourtant, et c’est l’essentiel, la qualité de l’écriture est bien là et ces trois titres nous montrent un Tom Russell incroyablement mature dans la composition (« Kymin Lea » est une véritable bombe d’écriture, entre ses nappes ambient-techno d’autrefois et son electro boueuse), narratif malgré la tendance à tout trainer dans la fange (« Wyefield » qui trouve la faille dans une structure toute linéaire et « Clawdd Du » qui joue les gros bras sur fond de kicks qui roulent). Enfin, c’est l’occasion de célébrer un tournant musical qui fait du bien, et dont ce Kymin Lea EP est l’un des récents témoins. Celui d’un rebasculement lent mais sûr vers un nouveau règne de l’electro au sens electro-funk du terme - pensez à Drexciya, Dave Clarke, Anthony Rother et au romantisme noir et cosmique de l’association claviers gras/rythmiques sèches. Et à voir la qualité de cet EP, on se dit que le long format à venir (on l’espère) aura tout de la véritable pierre angulaire.

Le goût des autres :

note : 88/10Yann note : 88/10Bastien