QLF : Que La Francophonie. L'observatoire du rap (en) français #42

QLF : Que La Francophonie. L'observatoire du rap (en) français #42

par Yoofat  |   le 11-11-2021
 qlf

À intervalles réguliers, GMD vous sert le meilleur du rap (en) français. Le pire aussi parfois. 10 titres, 10 courts textes pour résumer le bail.

Koba LaD, JuL, PLK, SCH, Gazo, Soso Maness, Kofs, Guy2Bezbar, Naps - Clasico Organisé

*Avengers* : nous serons le plus grand crossover de tous les temps
*Bande organisée* : J’en doute… C’est nous ! 
*Classico organisé* : Hold my Caprisun.

PLK - A La Base 

Quand PLK est dans la zone, absolument tout ce qu'il dit se transforme en punchline. On notait déjà l'hallucinante progression du MC du Panama Bende ces dernières années dans la chronique de son deuxième album, et cette leçon chirurgicale de rap enfonce le clou une bonne fois pour toutes. Si vous pensez que ça ne rappe plus en 2021, appuyez sur play, puis pensez mieux.

Lazuli - Pica 

Dans un décor digne d'un Gaspard Noé, Lazuli nous dévoile son nouveau single d'inspiration caribéenne, produit par un Brodinski. Naturellement, le morceau est rempli de spanismes et il est difficile de déterminer si ce que la rappeuse raconte a du sens ou non, mais au final qu'importe. Tant que le bassin bouge naturellement, la mission est accomplie !

ISK - Ça va vite 

Après avoir empilé quelques millions de vues, le très énervé ISK revient avec ce titre JUL-esque taillé pour enflammer les boites de night. Si le soleil n’est pas le même sur le Val-de-Marne qu’à Marseille, la recette pour faire un tube en 2021 reste la même. Rien de nouveau dans le bendo.

Stavo - Artengo

Le membre le plus énervé de 13 Block continue sa série de morceaux autour de… Décathlon. Bizarrement, ça parle plus de bicrave que de la qualité des produits de la marque de la famille Mulliez. On attend avec impatience les freestyles "Solognac" et "Caperlan".

Captaine Roshi - Grande armée feat. WIT 

Sombre attitude, flow remarquable, gimmicks imparables : Captaine Roshi reste une belle lueur d’espoir dans cette année 2021 assez terne niveau peura. La question qui revient en permanence pour le rappeur parisien ce n’est pas comment mais plutôt quand il va percer. Patience.

Booba - Variant

ULTRA n’a pas laissé une trace indélébile dans nos petits coeurs de fans du DUC, pourtant ce « Variant » nous redonnerait presque l’envie d’espérer un retour du patron de 92I. Alors on prend les paris pour un retour prochain façon KB9 ?

Guy2Bebaz - Boy 

Le drip à son maximum, le champagne sur la Seine, le sourire d'un D. dans One Piece : Cela fait plusieurs mois maintenant que Guy2Bezbar mène la vie de rêve. Quand on a le vent en poupe, on l'a jusqu'au bout, et ce bon vieux Guy va finir par s'envoler. "Boy" fusionne l'esthétique de Bad Boy Records époque Notorious B.I.G. avec toute l'imagerie associée à la trap. Des passages rappés jusqu'à ses gimicks terriblement efficaces, tout nous donne envie de joindre index et majeurs et d'actionner la détente avec le pouce.

Alkpote - Belles

Le saviez-vous ? En 2008, sur le premier album d'Alkpote figure un morceau nommé "Respect aux femmes" qui commence ainsi : "Les gars, mettez pas toutes les femmes dans le même sac / C'est pas toutes des garces, c'est exact". Treize ans plus tard, le Grand Aigle est toujours aussi con, mais sa connerie, légitimée par une horde de fans encore plus cons que lui, a donné naissance à cette immondice nommée "Belles". Que tous les ados qui ont le zizi tout dur pour la première fois quand ils regardent les lolos de Wejdene ne se méprennent pas : un jour, vous, vous grandirez.

Sopico - Slide

Qui aurait pu prévoir que la claque visuelle et sonore de la rentrée viendrait de la guitare de Sopico ? Ayant charbonné plusieurs années dans la catégorie "bons mais sans plus", l'ancien affilié à la 75e session a pris le recul nécessaire pour enfiler un nouveau costume. Et ledit costume n'est pas un cosplay d'Antonio Banderas dans Desperados, mais celui d'un des rares hybrides convaincant réunissant le son organique et la frénésie du banger, le rock et le rap, ou, comme l'intéressé le dit si bien non sans un peu de flex, Nirvana et le Wu-Tang.