Wolves

My Latest Novel

Bella Union  |  2006
7 / 10
par Popop  |  le 17 février 2006

Mois après mois, le succès aidant, certains groupes deviennent des références-tiroirs, des noms que les critiques musicaux sortent automatiquement pour évoquer les nouveaux venus (d’à peine 6 mois plus jeunes que leurs soi-disant références, mais c’est pas grave). Ainsi, la première fois que j’ai entendu parler de My Latest Novel, c’était sous l’appellation (non-contrôlée et pas vraiment justifiée) de « Arcade Fire écossais ». Outre le fait que lorsque la plupart des titres de Wolves ont été composés le collectif canadien était inconnu, il faut bien avouer qu’à part un violon omniprésent, un accordéon occasionnel et un mélange vocal masculin / féminin, la comparaison semble bien maigre.

Par contre, si l’on peut rapprocher les deux formations, c’est bien sur la qualité de leurs premiers albums respectifs. Certes Wolves, avec son folk sublime fait de successions de chœurs et de passages instrumentaux, ne rencontrera sans doute pas le même succès que Funeral, mais il ne fait pas l’ombre d’un doute que le quintet de Glasgow vient de sortir là l’un des plus beaux disques de ces dernières années. En trois petits quarts d’heure d’une douce et lente mélancolie, à peine traversée par quelques éclairs pop (les superbes singles "Sister Sneaker Sister Soul" et "The Reputation Of Ross Francis"), My Latest Novel fait preuve d’une richesse musicale et d’un talent indéniable - jusque dans la maîtrise de l’art de mettre des « pom pom » et des « papadapa » partout sans que cela soit ridicule.

Malgré son nom romanesque, le groupe n’est pas du genre à s’encombrer de textes à rallonges. Au contraire, la musique prend bien souvent le pas sur le chant, certains morceaux attendant leurs derniers instants pour dévoiler des vocaux de quelques secondes seulement, mais avec un effet assez impressionnant. Et lorsque les Ecossais passent sans prévenir de la douceur du violon à de féroces percussions comme sur "Ghost In The Gutter" ou "When We Were Wolves", on imagine facilement l’ampleur que ces morceaux vont prendre en concert. Un beau disque de pop et de folk moderne, qui mérite mieux que les comparaisons faciles du premier gratte-papier venu.

Le goût des autres :

note : 88/10Jeff note : 77/10Nicolas