JackInABox

Turin Brakes

EMI  |  2005
7 / 10
par Splinter  |  le 20 juin 2005

Quoi de plus approprié, en ce début d’été, qu’un album de pop-folk chaleureuse et ensoleillée ? C’est ce qu’ont dû se dire nos amis de Turin Brakes, gentil duo découvert grâce à l’excellent The Optimist LP, sorti en 2001, jolie collection de chansons qui fleuraient bon les soleils couchants au bord de la plage, guitares sèches et feu de camp ("Emergency (72)" en étant sans doute l’exemple le plus topique).

Après un second album en 2003, Ether Songs, plus sombre et urbain, moins immédiat et charmant, Ollie Knights et Gale Paridjanian remettent le couvert en lorgnant de manière parfaitement assumée vers la recette qui a fait leur succès voici quatre ans (entre temps, The Optimist LP est devenu double disque d’or en France). "Retour aux sources" : c’est ainsi qu’est présenté ce JackInABox, censé raviver la flamme, la preuve en est, s'il en faut, du retour du coucher de soleil sur la jaquette du livret.

Et effectivement, c’est bien l’impression qui se dégage du premier single, "They can’t buy the sunshine", petite merveille pop au refrain imparable à la première écoute. Pourtant, il serait très réducteur de résumer ce nouvel album à ce premier single attrayant mais finalement assez convenu et sans grande surprise de la part de ce groupe que l'on sait attiré par les ambiances rupestres (au même titre d'ailleurs que les I AM KLOOT, qui jouent un peu dans le même registre, quoiqu'en plus sombre toutefois).

En réalité, la petite boîte de Jack renferme quelques perles, et en premier lieu l’excellente "Asleep with the Fireflies", qui démarre assez classiquement pour emprunter un chemin très étonnant, avec un refrain disco 70s totalement inattendu. Le morceau "JackInABox" est lui aussi assez différent du reste de l’album, plus rythmé, démontrant ainsi que Turin Brakes en a sous le pied.

Bien entendu, JackInABox reste assez classique dans l’ensemble ("Forever", "Fishing for a Dream") et pourra déplaire aux adeptes de l'expérimentation. Cependant, le charme qu’il dégage et l’évidente sincérité qui l’anime font qu’il ne pourra pas décevoir celles et ceux en quête de morceaux mélodieux à fredonner tout l’été.