All Maps Welcome

Tom McRae

Sony BMG  |  2005
6 / 10
par Splinter  |  le 25 mai 2005

Le petit frère de Nick Drake est de retour avec un troisième album très attendu compte tenu de la qualité exceptionnelle de ses deux prédécesseurs, et notamment du somptueux Just Like Blood sorti en 2002. Autant le dire tout de suite : ce All Maps Welcome est assez décevant, sur un certain nombre de points, et se révèle donc globalement un gros poil inférieur à ses prédécesseurs.

Bien entendu, les amateurs de noirceur et de spleen à tout va seront ravis de retrouver un Tom McRae toujours aussi dépressif ("I’m bleeding still", dit-il sur "For the Restless", qui ouvre l’album, peut-être le meilleur titre du disque, avec ses premières notes qui évoquent le générique de Six Feet Under). Les paroles retranscrivent avec autant de bonheur (!) le désenchantement, la désillusion, l’incompréhension, même si certains morceaux s’avèrent au contraire plus lumineux ("The Girl who falls downstairs", par exemple, avec un refrain FM dégoulinant et déconcertant).

La voix, quant à elle, n’a pas mué et se révèle toujours aussi délicate, particulière et belle. Cette voix qui se marie à merveille avec les mélodies atmosphériques du blondinet. Mais justement, la finesse mélodique et la délicatesse des arrangements que l'on aimait tant semblent un peu aux abonnés absents. Ici, à peu près tout sonne à peu près faux, usé et facile. Pour tout dire, pas très inspiré. "The Girl"…, déjà cité plus haut, en est sans doute l’exemple le plus flagrant, avec "Silent Boulevard", qu'on croirait composés par Ronan Keeting ou autre nouvelle star bas du front.

Malheureusement, sans que les autres morceaux soient aussi creux, l’émotion qui émanait de manière flagrante de titres comme "You cut her hair", par exemple, ou "You only disappear" sur les albums précédents, fait ici cruellement défaut, à part sur un ou deux morceaux comme "It ain’t you" ou "Strangest Land".

Bref, voici un album en demi-teinte, pas désagréable pour autant, et peut-être qu'en insistant bien ce All Maps Welcome finira par trouver sa place à côté de ses grands frères. Peut-être qu'il mûrira bien. Mais pour le moment, c'est une déception. Un album fade, comme me le glisse mon collègue popop avec beaucoup de justesse. On attendait peut-être trop du p'tit père McRae après deux albums exceptionnels. Dommage

Le goût des autres :

note : 66/10Popop