Rick Ross : de la douleur de voir ses idoles de jeunesse sombrer dans l'anecdotique

le 31 janvier 2017

Il fut un temps où Rick Ross marchait sur l'eau. Durant toute la période qui a entouré la sortie de son album Teflon Don (les deux EPs Albert Anastasia EP et Ashes To Ashes donc, et la mixtape Rich Forever, qui leur était peut-être même supérieur), Rozay a dominé artistiquement et commercialement le marché US. Une hégémonie dans le monde réel qui venait rejoindre le délire fantasmatique de ses raps, celui de dealer de C devenu baron de la drogue, le poussant même à se prétendre l'égal de Dieu sur sa sortie suivante : God Forgives, I Don't.

Puis, sans que l'on comprenne vraiment pourquoi, par petites touches, Rozay s'est enfoncé dans l'anecdotique. Ce fut ce God Forgives, I Don't, d'abord, pas mauvais du tout au demeurant, mais trop long et décousu, et qui voyait le Bawse tentait de reproduire par tous les moyens le succès de son plus gros single "BMF". 

Puis Mastermind en 2014. Idem, pas dégueu, mais manquant cruellement du souffle épique qui avait jusqu'ici parcouru les projets de l'ogre de Miami. Enfin Hood Billionaire sorti la même année, double-album fortement dispensable, qui ressemblait davantage à une collection de chutes de studio qu'à un opus pensé et travaillé par l'auteur de Deeper Than Rap

Rick Ross n'imprimait plus. Alors les projets défilent, parfois très bons (comme le fort recommandable Black Dollar, sorti en 2015), mais tout le monde s'en fiche. Celui qui se comparait aux divinités est devenu un rappeur lambda. Ô tristesse... 

Toutes ces circonvolutions pour en arriver à ce nouveau titre, "I Think She Like Me", paru ce week-end. Et, à l'image de tout ce que l'on a décrit plus faut, le morceau est loin d'être raté. Il synthétise même toute l'esthétique de la cigar music que Rozay façonne depuis Deeper Than Rap : production luxuriante, placements soignés et visuel aussi bandant que les pépées autour de sa piscine. 

Puis le Bawse a toujours eu le chic de s'entourer des plus belles voix du moment : hier Ne-Yo, aujourd'hui Ty Dolla $ign. Oui mais voilà, on oublie le morceau aussi vite que l'on a fermé l'onglet YouTube. On a même du mal à aller au bout de ces trois interminables couplets. 

En 2017, Rick Ross sortira un nouvel album fortement dispensable, intitulé Rather You Than Me. Pas besoin de vous dire que l'on espère se tromper lourdement. Pour l'amour de nos idoles de jeunesse.