QLF : Que La Francophonie. L'observatoire du rap (en) français #24

QLF : Que La Francophonie. L'observatoire du rap (en) français #24

par Émile  |   le 05-08-2019
 qlf

À intervalles réguliers, GMD vous sert le meilleur du rap (en) français. Le pire aussi parfois. 10 titres, 10 courts textes pour résumer le bail.

Luv Resval – Crystal Lake (feat. Freeze Corleone)

Le club des buveurs de lean du rap français accueille un membre prometteur en la personne de Luv Resval. Après plusieurs singles et un feat avec Alkpote, le jeune lyonnais part en promenade du sale avec Freeze Corleone, grosse révélation de l’an passé. Perte nécessaire du bénéfice de rapper avec un type pareil, Luv Resral a l’air de s’essouffler à côté de la maîtrise du porte-parole du 667. Pour autant, l’alchimie est là, le clip est chouette et balance des S/O à tous les potos des crews alentours, on apprécie. 

Kalash – JTC/Praliné (feat. Damso)

Depuis "Mwaka Moon", Kalash et Damso sont inséparables. La preuve, c’est que le membre de 92i et son plus célèbre émancipé n’en ont rien à foutre du clash que Booba essaie d’instaurer avec le rappeur belge, au point de pouvoir pondre un double clip composé de deux featurings. Et avec raison : les deux tracks sont deux bombes, et leur assemblage en une vidéo, c'est du plaisir au carré.

A2H - Jeune voyou cherche love (feat Jok'air)

On était à peu près sûrs que A2H et Jok'air ne discuteraient pas du conflit israëlo-palestinien s'ils étaient amenés à faire un morceau ensemble. Bien sûr, l'unique préoccupation du duo du jour, c'est la femme ! De ce fait, les fessiers bougent comme une Chevy Impala ou les locks de Koba laD tandis que le Hitch de Melun et le John Travolta du quartier Chevaleret chantent à la gloire de ce qu'ils ont sous le nez. Pas sûr que le clip fasse plaisir à Marlène Schiappa, ce qui serait compréhensible... Mais on vous l'assure, ce n'est que de l'amour.

Luidji - Christian Dior

"Je fais des sons pour les gens qu'ont du goût / Mais dans ce bled, y'en a pas beaucoup". C'est une des nombreuses assertions osées qui traversent Tristesse Business (Saison 1), premier album de Luidji. Assertion osée, certes, mais qui se confirme au vu des chiffres que proposent YouTube ou Deezer. Pourtant soutenu par un bon nombre de médias spécialisés, la musique du rappeur ne tombe fatalement que dans les oreilles des fins gourmets et il est malheureusement snobbé par le grand nombre. A quoi bon faire un clip aussi chiadé pour une musique aussi réussie alors, sinon pour vous satisfaire vous, personnes de goûts lisant ces quelques lignes sur notre site crée "pour les gens qu'ont du goût" ?

Shay – Liquide feat. Niska

On a, à juste titre, été très sympa lorsque l'on a chroniqué Antidote de Shay. On a été tellement sympa que notre critique ne mentionnait même pas qu'il était fâcheux d'avoir un morceau aussi plat et facile que "Liquide" au milieu de l'authenticité précieuse de l'album... On voulait un peu faire comme si ce morceau n'avait jamais existé. Mais le voici de retour, habillé d'un clip à l'esthétique jamaïcaine - comme un summer hit sur deux depuis "Work" de Rihanna et Drake - un clip rendant finalement hommage à la platitude et à la facilité du morceau. On voulait faire comme si ce morceau n'avait jamais existé. Pour ce qui est du clip, on suppose que nous l'aurons tous oublié d'ici la rentrée.

Groovy Keeni – Lil Homey (feat. Moïse The Dude)

Ça fait des mois qu’on est fans de Moïse The Dude, mais ça fait des années qu’on est amoureux de Keeni. Membre éminent de la team GMD, Groovy 1er porte mieux que jamais son nom dans ce featuring qui nous enjaille comme un tocard qui survolerait la Manche avec le jetpack de Mario Sunshine. Alternatif, drôle et bien écrit, « Lil Homey » est l’hymne parfait pour le turn-up de la route des vacances, mais aussi pour le retour. Pensez quand même à vous arrêter sur une aire pour mater l’excellent clip d’Alice Joulot et Tristan Cecille.

Le 77 – OSS77

Franchement, on ne sait pas trop quel gouvernement serait assez débile pour embaucher Le 77 dans son service de renseignement, mais un rapport de l'IGPN dit que c'est pas impossible. On avait kiffé « Lunetz », on apprécie « OSS77 » pour les mêmes raisons : Bruxelles n’a pas trouvé son nouveau collectif-phare, mais dans le 77, ça s’amuse et ça groove, et c’est déjà beaucoup dans une scène qui a tendance à l’uniformisation.

Zeguerre – Freestyle Corsé #6

A côté de l’esthétisme parfois baudelairien de Luv Resval et Corleone, la violence crue de Zeguerre fait figure de prouesse old-school. Pourtant, les deux blocs du rap lyonnais ont la même ambition : foutre la cité des gones sur la carte une bonne fois pour toutes. Dans son nouveau freestyle, Zeguerre nomme littéralement toutes les zones du 69.5 et filme ses potos dans la cité, de quoi se plonger radicalement dans la banlieue Est. Et en plus, y a des petits chiens.

Zola – 7.65

Au début de l’année 2018, on annonçait que Zola allait rouler sur le rap dans les mois à venir. Et clairement, avec Cicatrices comme un des albums les plus influents de l’année, le rappeur de l’Essonne (mais aussi de Haute-Saône magueule) a engendré autant de streams que les Nantais se sont pris de lacrymo. Pour « 7.65 », Zola est parti au Brésil faire honneur à la fraîcheur de l’instru de Kezah et Kore. En tout cas, l’AWA Gang n’est pas prêt de lâcher l’affaire, et on va en prendre tout l’été.

JuL – La Machine

JuL fait de la moto, JuL est avec ses potes, JuL fait des instrus avec du sexy sax dedans, JuL se balade en prince dans sa ville et il a bien raison. Après son très réussi Rien 100 Rien, les clips arrivent au fur et à mesure, illustrant bien l’évolution du rappeur marseillais. Et comme on a l’impression qu’on vous a tous et toutes convertis à JuL, on voulait se quitter là-dessus pour l’été. Bonnes vacances la mif.