Le rap de l'ourson Bfb Da Packman va beaucoup vous faire rigoler

Le rap de l'ourson Bfb Da Packman va beaucoup vous faire rigoler

par Ludo  |   le 22-07-2020

Notre nouvelle coqueluche rapologique s’appelle Bfb Da Packman et nous vient du Michigan. Après quelques années passées à travailler ses freestyles dans sa ville natale de Flint, il file à Houston pour essayer d’y faire carrière.

Facteur et père de deux enfants dans la vie normale, ce rappeur aussi truculent que Cupcakke et aussi marrant qu’Hannibal Buress nous touche autant par la qualité de ses punchlines absurdes que pour l’authenticité avec laquelle il nous raconte ses galères de hustler (le gava semble beaucoup apprécier le scamming).

Avec son flow imprévisible tout droit sorti d’un dessin animé, Bfb Da Packman semble proche de son confrère de Detroit Sada Baby, avec lequel il vient justement de sortir un morceau au succès assez viral (« Free Joe Exotic », qui a accumulé plus de 8 millions de vue en l’espace d’un mois).

Au-delà de son flow particulièrement divertissant, Bfb Da Packman se distingue de pas mal de ses pairs par des textes remplis d’autodérision et d’humour absurde : déclaration d’amour à Lizzo, énumération de toutes les MST qu’il a attrapées, comparaison de sa silhouette avec celle Patrick l’étoile de mer, ou appétence pour la musique de Vince Staples lorsqu’il s’adonne à une partie de jambes en l’air. Son dernier morceau en date s’appelle « Made Me Man » et entretient plutôt bien la hype créée autour de son personnage. 

Il est à noter que ses deux mixtapes, God Blessing All The Fat N***** » et Std, sont du même acabit, avec cet équilibre entre guignoleries assumées et passages plus autobiographiques.