The Coral, toujours aussi généreux

le 20 avril 2018

Notre chronique de Distance Inbetween était l'occasion de se demander pourquoi continuer à radoter sur The Coral, tant la production des britons était d'une incroyable constance depuis plus de quinze ans. Le constat vaut toujours deux ans plus tard, mais vu le pédigrée de la bande à James Skelly on va encore le répéter: les cinq gars de Hoylake ont un talent quasi inédit pour pondre des mélodies efficaces, à tomber là où on ne les attendait pas, tout en gardant un fil conducteur reconnaissable entre mille. Mais surtout, The Coral est un groupe prolifique, dont les membres offrent une incroyable productivité à quiconque se donne la peine de les suivre.

2017 était déjà un millésime assez incroyable entre le rock psyché de Paul Molloy et Ian Skelly dans The Serpent Power (respectivement guitariste et batteur de The Coral), l'incroyable album Caravan de Nick Power (claviériste) ou encore la délicatesse folk Iron In The Fire de Lee Southall (ancien guitariste). Cette année ne fera pas exception: le groupe vient d'annoncer Move Through The Dawn, nouvel album qui sortira le 17 août 2018 sur Ignition Records.

Ce nouveau bébé sera accompagné de Into The Void, bouquin écrit pas Nick Power retraçant l'enregistrement et la tournée de Distance Inbetween. Avec l'annonce de ce neuvième album vient le single pop "Sweet Release". Quant à la direction de ce nouvel album, hormis une pochette à l'exact opposé de l'esthétique de Distance Inbetween, Nick Power parle de quelque chose "a bit more song-based now [...] Like some kind of surf thing. The Beach Boys in Llandudno. Phil Spector and The Ramones. Dion in the 70's. A strange Mexican cartoon", ce qui ne nous avance pas vraiment, mais ces types ont déjà toute notre confiance.