G-Eazy tente (désespérément) de se débarrasser de son image de babtou fragile

G-Eazy tente (désespérément) de se débarrasser de son image de babtou fragile

par Ruben  |   le 12-09-2017

Malgré son look de gendre idéal, Gerald Gillum souhaite prouver au monde testostéroné du rap US que lui aussi est capable de balancer des sons crapuleux dignes des playlists des meilleurs strip clubs d'Atlanta. Mais avec une discographie se situant quelque part entre la pop infrabassée et le rap radio-friendly - un truc qui ne nous enchante globalement pas des masses -, c'était franchement pas gagné. Il faut également préciser que G-Eazy a toujours eu la fâcheuse tendance de faire un CTRL-C/CTRL-V de ce qu'il se passait autour de lui, et ce jusqu'à totalement effacer sa propre personnalité de ses disques.

Malheureusement, c'est encore le cas avec ce nouveau single "No Limit" sur lequel on retiendra avant tout la prestation de ses invités A$AP Rocky et de la nouvelle coqueluche du rap américain Cardi B. En réalité, sans pour autant être désastreux, "No Limit" aurait plus sa place sur le Cozy Tapes Vol. 2 des copains d'A$AP Mob et non tant que lead single de The Beautiful & Damned, le cinquième LP de G-Eazy prévu pour cet automne, dont la sortie, soyons honnêtes, ne nous excite pas des masses.