Deewee, fifty shades of great

Deewee, fifty shades of great

par Jeff  |   le 22-03-2021

Dans le catalogue Deewee, le projet portant la référence 01 n'est pas un disque, mais un bâtiment. Un superbe bâtiment situé en plein cœur du centre historique de Gand, où tout se passe, tout se décide, tout se met en place.

Le cœur d'un réacteur qui a produit énormément de bonnes énergies et de bons disques, tantôt écrits, tantôt joués, tantôt produits, tantôt mixés (quand ce n'est pas tout ça à la fois) par David et Stephen Dewaele, la fratrie qui a trouvé là le projet qui lui a permis de freiner l'inertie peu productive dans laquelle se trouvaient Soulwax et les 2manydjs au début des années 2010.

Nous sommes six ans plus tard, et Deewee n'a toujours pas fauté, enchainant les EPs, les singles et les albums avec une détermination, une efficacité et une élégance de tous les instants. Une épopée que l'on avait tenté de vous résumer tout récemment dans notre émission mensuelle sur JAM.

Alors qu'approchait de la cinquantième référence au catalogue, les fans commençaient à spéculer sur le cadeau d'anniversaire qu'allaient (s')offrir les Fucking Dewaele Brothers. Un nouveau mix des 2manydjs ou, mieux encore, du projet Despacio où ils sont rejoints par James Murphy de LCD Soundsystem? Une anthologie? Une réédition de certains disques du catalogue ayant atteint des sommets sur Discogs? Au final, ce sera un peu de tout cela à la fois, puisque Foundations sera un double album (et triple LP) réunissant des titres emblématiques du label, dans leur version originale ou "édités" pour l'occasion, et des inédits de quelques bons amis de le maison comme James Righton (le frontman des défunts Klaxons qui s'est fendu d'un très chouette album l'année dernière) ou de Charlotte Adigéry. C'est d'ailleurs l'inédit de cette dernière pour Foundations qui a été publié pour lancer les précommandes d'un fort bel objet attendu pour le mois de mai.