Charlotte Adigery & Bolis Pupul

La Gaîté Lyrique, le 17-11-2021 | par Aurélien le 01-12-2021

Si, comme nous, vous êtes obsédés par DEEWEE, le label des frères Dewaele de Soulwax, vous aurez une bonne idée de l’impatience que soulève chaque nouvelle sortie de la structure gantoise au sein de la rédaction. Mais il y en a une que l’on attend fiévreusement : le premier album de Charlotte Adigery et de son bras droit Bolis Pupul qui, après s’être exprimés chacun de leur côté à la naissance de DEEWEE, ont décidé de s’unir pour augmenter leur puissance de frappe. Une association de bienfaiteurs qui a donné en 2019 Zandoli, merveilleux alignement de tubes nourris aux synthés analogiques et au charisme électrique de la chanteuse belge. En attendant le printemps et l'album Topical Dancer, le tandem a annoncé la couleur lors d’un mini-tournée passait par la Gaîté Lyrique de Paris dans le cadre du Pitchfork Festival.

Malgré le sold out, le concert donne l’impression de se la jouer intimiste - les jauges COVID sont visiblement passées par là. Le duo investit la scène sur le coup de 22h, non sans une certaine timidité, et on comprend pourquoi : on imagine combien il difficile de jeter de nouveaux morceaux en pâture à un public qui, souvent, préfère chanter les hymnes qu’il connait déjà. Pourtant, le tandem sait mettre en confiance, par exemple en ressortant des tiroirs le "1,618" du premier EP de la chanteuse, produit à l’époque par les frères Dewaele, ou en se lançant dans l’extatique "Paténipat". Mais qu'on se rassure : cette entrée en matière n'est pas un cache-misère et les nouveaux titres joués ce soir sont bons, très bons même. Ce saut dans la nouveauté tape juste où il faut : dans les guiboles. Du coup on veut croire que ce Topical Dancer tiendra autant ses promesses sur disque que sur scène, et devrait être la petite bombe pop qu’on attend de ces deux superhéros discrets.

De l’énergie déployée jusqu’au lightshow discret mais élégant en passant par les rires communicatifs d’une chanteuse visiblement ravie de faire danser les gens ce soir-là, rien n'aura su gâcher ce beau moment de live. Même Bolis Pupul, plus timide que sa comparse, finira par esquisser quelques sourires et se lâcher sur un morceau de rappel complètement dingue qui n’est pas sans rappeler le "Heaven’s Scent" de Soulwax. Vous l’avez désormais compris, Adigery et Pupul forment l’une des plus belles machines à danser de cette nouvelle décennie, et on a déjà hâte de faire tourner Topical Dancer sur notre platine de salon au retour des beaux jours. 

Photo : Alban Gendrot