With Blasphemy So Heartfelt

Jessica Lea Mayfield

Polymer Sounds  |  2009
5 / 10
par Splinter  |  le 25 février 2009

Fidèles lecteurs de Goûte Mes Disques, vous êtes des routards de la chronique d'albums, vous allez régulièrement voir ailleurs ce qui s'y écrit et on ne vous la fait pas à vous, je le sais bien. Vous connaissez par cœur les petits effets de manche des journalistes rock, nos exagérations mal placées et nos dithyrambes éphémères. Je ne peux donc pas décemment vous parler de Jessica Lea Mayfield en feignant, comme d'autres, de m'enthousiasmer pour la qualité de son premier album, With Blasphemy So Heartfelt, en insistant sur son très jeune âge (19 ans seulement), qui contraste à merveille avec la maturité de sa voix, en mentionnant la tristesse de ses paroles, puis en concluant sur l'excellence de la production, assurée par Dan Auerback des Black Keys, etc. Ce serait manquer d'honnêteté.

Car si Jessica Lea Mayfield est effectivement très jeune et si son premier album folk n'est pas intrinsèquement mauvais, toujours est-il qu'il rebat des cartes déjà largement usées et des thèmes maintes et maintes fois ressassés, qu'il a déjà été entendu des dizaines, voire des centaines de fois ailleurs, au point de ressembler assez étroitement à des dizaines d'autres disques déjà sortis dans un passé plus ou moins proche. Difficile, donc, de s'extasier devant cette galette pas particulièrement attachante, la faute à la voix plaintive de la demoiselle et au côté passe-partout des compositions, à rebours d'Essie Jain, par exemple, bien plus convaincante.

Je ne vous ferai donc pas l'injure de prédire que Jessica Lea Mayfield sera la nouvelle star du folk dans les cinq années qui viennent. Vous avez déjà les Inrocks pour ça. Ce disque est sympathique, il s'écoute gentiment et comporte quelques morceaux bien écrits ("Kiss Me Again", "Call Me"), mais il s'oublie en cinq minutes.