Singles & Rarities + Live CD

An Pierlé & White Velvet

Pias  |  2008
8 / 10
par Jeff  |  le 7 janvier 2009

Dix années de carrière placées sous le sceau du succès critique et commercial, cela se fête dans la joie et la bonne humeur. Comme c’est très régulièrement le cas dans l’industrie du disque, les libations prennent la forme d’un best of accompagné de raretés, faces B et titres live. Et la délicieuse An Pierlé de ne pas échapper à la règle avec ce double disque dont la pertinence du titre est inversement proportionnelle au temps consacré pour le trouver : Singles & Rarities + Live CD. Idéal pour les fêtes et les fans, cette double galette bien achalandée (une petite trentaine de titres au total) nous permet donc de revenir sur le parcours exceptionnel de ce petit bout de femme dont la notoriété a rapidement et méritoirement dépassé les frontières de son plat pays.

Car l’air de rien, au fil des albums, trois au total, l’Anversoise a fait montre d'une belle capacité à se renouveler. Ainsi, beaucoup de choses séparent la frêle blondinette qui se cachait derrière son piano sur Mud Stories de la femme épanouie qui, entourée du groupe White Velvet, s’est offert un opus à la mesure de son talent et de son inspiration débordante sur An Pierlé & White Velvet, et cette compilation en est la plus belle preuve. Présenté dans un ordre quasi chronologique, le volet Singles & Rarities nous démontre en une petite heure - comme si cela était vraiment nécessaire - qu'An Pierlé a bel et bien écrit quelques-unes des plus belles pages du rock belge. Souvent comparée à Tori Amos ou Kate Bush pour la pureté cristalline de sa voix, la chanteuse flamande a toujours su jouer de ses influences pour accoucher d'une musique facile d'accès mais ne sombrant jamais dans la facilité, les plus beaux exemples d'une telle approche étant probablement les reprises déroutantes du "Are Friends Electric?" de Gary Numan et du "(Il est 5 heures) Paris s'éveille" de Jacques Dutronc. Pop, folk et rock se croisent constamment et se renvoient la balle dans une ambiance souvent légère mais qui n’oublie jamais de mettre nos émotions à contribution.

Quant au second disque, reprenant des enregistrements de concerts captés à Bruxelles (Ancienne Belgique), Hambourg (Mandarin Kasino) et Paris (Le Zèbre de Belleville), peu de choses à redire ici aussi. Ceux qui ont déjà assisté à un concert d'An Pierlé pourront vous dire que l'ensemble est tout aussi soigné que sur disque – le charme et le sourire d’An Pierlé en plus. Là aussi, c’est toute la carrière de la chanteuse qui est passée en revue, et rehaussée d’une reprise, certes assez moyenne, du « Days of Pearly Spencer » de David McWilliams. On aurait peut-être aimé voir celles-ci un peu plus retravaillées, mais vu la qualité du matériel original, on ne va pas faire les fines bouches.

Finalement, Singles & Rarities + Live CD (faut vraiment qu’on me donne le nom du mec qui a trouvé ce titre que j’aille lui péter les rotules) se pose là, comme si de rien n'était, et laisse l'écrasante vérité s'imposer d'elle-même : An Pierlé est une songwriter à l’incommensurable talent qu’une timidité attachante a peut-être empêchée d’être reconnue à sa juste valeur. Et cette double compilation tombe à point nommé pour nous le rappeler.