MONTERO

Lil Nas X

Columbia Records  |  2021
7 / 10
par Ruben  |  le 29 septembre 2021

Allongé sur un canapé poussiéreux, dans le petit appartement de sa grande sœur, perdu quelque part dans les immenses banlieues d’Atlanta, Montero Lamar Hill scrolle sans but sur son téléphone. Visiblement frustré, le jeune homme nage en plein doute : il vient de laisser tomber ses études pour se lancer dans la musique. De moins en moins certain de son choix, critiqué par sa famille, il sait que le chemin pour arriver à vivre de sa passion sera long. Par pure sérendipité, il tombe sur un beat du producteur hollandais YoungKio, qui sample le « 34 Ghost IV » des Nine Inch Nails. Séduit par le riff de guitare, Montero a.k.a. Lil Nas X achète l’instru pour 30$ et débourse encore 20$ pour une heure en studio afin de peaufiner le tout. Satisfait du résultat, le jeune homme de 18 ans uploade le titre sur son Soundcloud. Grâce à TikTok puis à l’ajout improbable d’un couplet de Billy Rae Cyrus, « Old Town Road » se hisse au sommet des charts US pour y rester dix-neuf semaines, un record absolu. Après un tel succès, beaucoup voyaient en Lil Nas X un one-hit wonder qui, comme OT Genasis ou Desiigner avant lui, allait vite disparaître de la circulation. Et disons-le : nous aussi étions loin d’imaginer qu’il deviendrait la nouvelle icône de la pop mondiale.

Avec ce premier album studio, sorti deux ans après le phénomène « Old Town Road », Lil Nas X confirme qu’il joue désormais dans la cour des grands ; pourtant ce n'est pas musicalement que MONTERO se démarque de la concurrence. En effet, le disque explore des contrées bien connues, puisque des titres comme « LOST IN THE CITADEL », « THATS WHAT I WANT » ou le tube « MONTERO (Call Me By Your Name) » se rapprochent indéniablement des sonorités exploitées par ses compères Ed Sheeran ou The Kid LAROI. Les schémas sont classiques, mais diablement efficaces, avec une mention spéciale pour la science du refrain absolument impeccable du jeune américain ; une qualité extraordinaire qui lui permettra de rester sur les ondes radio durant encore de nombreuses années. Accompagné du duo de producteurs Take A Daytrip, qu’il ne quitte plus depuis leur collaboration sur « Panini », Lil Nas X délivre un disque de pop contemporaine solide et cohérent, porté par une énergie joyeuse, ensorcelante et positive.

Car si Lil Nas X est aujourd'hui un phénomène planétaire c'est surtout parce que, en dehors du studio d'enregistrement, il ne fait rien comme les autres. Durant les mois précédant la sortie de MONTERO, les activations marketing de la jeune star auront provoqué des tsunamis de réactions. De ses réseaux sociaux hilarants aux visuels incroyables et provocateurs de ses clips, en passant par les panneaux publicitaires parodiques déployés dans différentes métropoles américaines, le jeune chanteur de 22 ans a accumulé les situations controversées pour promouvoir son disque. Le point culminant sera atteint lorsque son entourage met en vente des « Satan Shoes » – une édition limitée de 666 baskets Air Max 97 rouge et noires ornées d’un pentagramme – en simultané du clip pour « MONTERO (Call Me By Your Name) », dans lequel il effectue une danse lascive sur les cuisses du Diable. Pris en grippe par une partie conservatrice du grand public américain, Lil Nas X prouve surtout maitriser son univers artistique de bout en bout.

Ces propos n’ont évidemment laissé personne indifférent, mais prouvent avant tout que ce jeune garçon est prêt à tout pour casser des barrières sociales et faire avancer les discours LGBTQ. Car ses souffrances, ses chagrins et sa vulnérabilité, tous explicitement relatés sur des titres comme « TALES OF DOMINICA », « LIFE AFTER SALEM » ou encore l’incroyable « SUN GOES DOWN », sont ceux de millions d’autres jeunes adolescent-e-s qui luttent en silence, vivent dans l’ombre de leur propre personnalité et se reconnaitront dans les déclarations introspectives de Lil Nas X. De ce fait, MONTERO est un pamphlet d’espoir, simple et radical, qui s’adresse à toute une génération ; un message de tolérance et d’ouverture d’esprit, porté par un jeune artiste noir et gay, qui fait souffler un vent frais sur l’univers rigide et puritain de la pop grand public. 

Le goût des autres :