50 Weapons Of Choice # 10-19

Various Artists

50 Weapons  |  2011
7 / 10
par Simon  |  le 13 septembre 2011

Les gars de Modeselektor ont toujours plus ou moins traîné dans les sphères du dubstep, que ce soit avec leur projet Moderat ou dans leurs nombreuses prestations live. Mais le véritable signal nous vient clairement de leur label, Monkeytown, et plus particulièrement 50 Weapons, sa subdivision consacrée à la bass music. Cette sous-structure est un lieu d’accueil, une maison d’hôte pour une poignée de producteurs talentueux, souvent de passage (FaltyDL, Cosmin TRG, Bok Bok) et parfois à temps plein (Anstam, Benjamin Damage). C’est donc en toute logique que le duo allemand revient sur les plus hauts faits d’armes du label, en éditant sur disque une sélection ‘best of’ autrefois disponible uniquement en EP vinyl.

Si vos oreilles ont déjà l’habitude de traîner dans le petit monde du uk funky/future bass, il n’y a aucune véritable surprise dans ce 50 Weapons Of Choice # 10-19. Au menu, dix hybrides uk funky/techno/uk garage de très bonne facture, soigneusement sélectionnés par les deux de Modeselektor. Globalement ça frappe fort, c’est relativement guerrier et intelligemment composé. Ce qui fait la qualité de cette sélection c’est surtout l’équilibre qu’a réussi à trouver le genre en 2011, et la manière dont celui-ci est exploité au travers de ce disque. A l’heure où le post-dubstep « traditionnel » (Mount Kimbie, James Blake et toute leur clique de suceuses) tourne à la parodie d’académiciens convaincus, le uk funky, la techno, la house et le uk garage n’ont cessé de se trouver des atomes crochus. Et à chercher constamment la rencontre, les points de ralliement se sont trouvés de plus en plus fins, bien plus naturels que les mariages contre-nature cités plus haut. Alors on ne refera pas la compilation titre après titre mais on se contentera de vous dire qu’entre les deux bombes de Cosmin TRG (« Separat », « Izolat »), la leçon uk garage de FaltyDL (« Large Flash ») et l’émergence du duo Benjamin Damage/Doc Daneeka (« Infamous », « Creeper »), il y a assez de qualité dans cette sélection pour continuer à croire dans ces hybrides bien dans leur temps.

Bref, si vous avez aimé la première rétrospective de l’écurie Night Slugs ou le premier effort solo d'Egyptrixx, 50 Weapons Of Choice # 10-19 est fait pour vous. Voilà qui nous donne encore une bonne raison de placer les deux de Modeselektor bien haut dans notre estime.