Vic Mensa annonce enfin son premier album à l'aide d'une communication en réalité pas très virtuelle

par Amaury  |  le 13-07-2017

Les fans de Vic Mensa commençaient à trépigner à la sortie de son dernier EP The Manuscript, enfin, les fans trop impatients, puisque les plus malins avaient remarqué la notation « ½ » sur la cover, se doutant qu’une suite devait rapidement faire surface. Le Mc de Chicago aligne en effet les projets depuis un moment – on est d’ailleurs un peu passé au-dessus du dernier, il faut l’avouer, malgré un certain attrait (léger) qu’on ne pourrait lui retirer et surtout malgré tout l’intérêt que l’on éprouve pour There’s Alot Going On.

Cette longue attente touche à sa fin puisque l’artiste vient d’annoncer la sortie imminente de son premier album, The Autobiography, le 28 juillet chez ses camarades de Roc Nation. S’il n’a pas encore diffusé de premier extrait, il a cependant opté pour une communication qui joue autour des tendances actuelles : Vic Mensa offrira son opus aux fans qui se rendront dans l’une des librairies de son choix et posteront ensuite sur les réseaux sociaux un cliché des affiches promotionnelles qui décorent les vitrines.

Récemment, Gorillaz avait encore utilisé la réalité virtuelle afin de teaser leur dernière plaque avant les dates officielles. Il fallait ainsi suivre le chemin tracé par leur application pour retrouver la maison des personnages de Jamie Hewlett dans laquelle se planquaient les morceaux – à Liège, la fête se déroulait en plein parc de la Boverie. Original ou pas, le projet de Vic Mensa présente quant à lui l’avantage – ne nous prenez pas pour des défenseur de Pokémon Go, on s’en care totalement – de remobiliser le public vers d’autres espaces de consommation culturelle, en lutte permanente pour leur survie. Pas de Smartphone pour filtrer le réel, mais une transition du réel ou réel ; une librairie, un disque… un livre.

Bon, on n’est pas dupe. Peut-être que le fan lambda s’en ira sur le champ après avoir accompli sa mission, il reste néanmoins que la librairie résonnera dans l’espace médiatique. Inversement, ce choix brise quelque peu les frontières et permet au hip-hop de faire une nouvelle incursion dans certains espaces légitimes encore peu perméables à ces modes d’expressions, au-delà de toutes les évolutions pourtant déjà perceptibles. À ce sujet, on vous renvoie vers notre dossier Marque ta Page dans lequel on traite de l’excellent Jewish Gangsta, ce genre de bouquin qui dézingue les représentations plutôt poussiéreuses de la littérature.

Ne sachant pas encore si un extrait filtrera sous peu, si même un livre ou d’autres types de productions feront surface, on vous laisse sur The Manuscript histoire de préparer tranquillement la prochaine lecture.