Tame Impala a compilé des inédits. Problème: ils sont mauvais.

par Pierre  |  le 17-11-2017

Si Tame Impala a définitivement gravé son nom dans le livre d'or du 21e siècle avec Lonerism, son successeur, le très controversé Currents, n'en finit pas de diviser, et est donc logiquement source de débats houleux et pleins de mauvais foi. Porté aux nues autant qu'il est relégué au fin fond de la fosse sceptique, le troisième album de la troupe australienne semble en tout cas n'avoir pas tout à fait renoncé à susciter engueulades et rixes au sein de ta bande de potes, étant donné la sortie cette semaine d'un EP intitulé Currents B-Sides & Remixes

Alors qu'on se le dise d'office, à quelques très rares exceptions, la parution d'inédits nous débecte à peu près autant autant qu'elle assure aux artistes un bon rembourrage du matelas sans avoir à se fouler outre-mesure. Et Tame Impala ne déroge pas à la règle, car tout dans ce nouvel EP est aussi fade qu'ennuyant, aussi peu inspiré qu'arrogant.

Car malgré tout notre amour et notre dévotion aveugle pour le groupe, on ne peut décemment accepter de Tame Impala une telle bassesse, surtout lorsqu'on connaît le génie de sa tête pensante. Ersatz d'un album déjà problématique, ce Currents B-Sides & Remixes composé de 3 inédits et 2 remixes est d'une abyssale vacuité dont rien ne subsiste une fois l'écoute achevée, sinon le sentiment d'une vaste escroquerie intellectuelle. Et comme l'écrivait si bien Isidore Ducasse, "Toute l'eau de la mer ne suffirait pas à laver une tâche de sang intellectuelle".

Si le débat autour de Currents n'est donc définitivement pas clos, espérons que celui concernant son supplément ne voie jamais le jour.