Speedy Wunderground nous ressort Stephen Fretwell des cartons

Speedy Wunderground nous ressort Stephen Fretwell des cartons

par Jeff  |   le 02-03-2021

De ce côté-ci de la Manche, le nom de Stephen Fretwell ne fait pas vraiment rêver. De l'autre côté non plus a priori, même si sa page Wikipedia se lit comme un petit abécédaire de la culture rock britannique des années 2000 : on y apprend que les premiers singles du singer/songwriter ont été remarqués par le NME ou Q Magazine, qu'il a fait les premières parties de Travis, Oasis ou Elbow, qu'il a été signé sur le légendaire label Fiction Records, qu'il a eu la chance d'enregistrer son premier album dans les studios Abbey Road ou que le bonhomme a été bassiste en tournée pour The Last Shadow Puppets. Pour autant, son nom n'est pas resté dans les annales. Qu'importe, puisqu'aujourd'hui grâce à Dan Carey et son label Speedy Wunderground, la carrière de Stephen Fretwell a droit à une seconde chance : "Oval" est le premier extrait d'un album à venir cet été, et le gars nous sert une tranche d'épure comme on n'a pas vraiment l'habitude d'en manger sur Speedy Wunderground.