Premier projet ravageur pour Oktober Lieber

Premier projet ravageur pour Oktober Lieber

par Noé, le 04-11-2018

Le moins que l’on puisse dire c’est que, depuis sa création, Le Turc Mécanique a du flair pour guetter les bons coups. Un label que l’on suit de près chez GMD et qui n’a de cesse de nous impressionner par la diversité et la justesse de ses sorties.

Fraîchement arrivé dans l’écurie LTM avec l'EP In Human, Oktober Lieber intègre un catalogue géré d’une main de fer par Charles Crost depuis maintenant quelques années. Avec plus de quarante références depuis 2012, le label parisien incarne l’un des derniers bastions d’une musique militante passionnée, témoin d’une niaque que l’on retrouve dans le tout premier projet des parisiennes Charlotte Boisselier et Marion Camy-Palou. 

Oscillant entre électro cabossée et post-punk hargneux, le duo module une techno dissonante, souvent chantante, saupoudrée d’un soupçon de cambouis qui lui donne ce côté cracra qu’on aime tant. Bref, un patchwork qui colle formidablement bien avec l’esthétique globale d’un des labels les plus punk du paysage musical hexagonal.