Les Fastlane Candies baladent leur pop joyeuse dans des coins sombres

Les Fastlane Candies baladent leur pop joyeuse dans des coins sombres

par Amaury  |   le 14-01-2019

Les Liégeois de Fastlane Candies ont mis de côté les couleurs exotiques de leurs Telenovelas pour appréhender un monde un peu plus froid, dans lequel les coins et les angles marquent : la pop c’est mieux quand ça laisse des bleus. Histoire de le démontrer, mais surtout d’annoncer leur nouvel album Polygene qui sortira ce 15 février chez Freaksville, le groupe a déjà balancé un single programmatique avec les incantations de « Bye Bye Sayonara ».

Sans lâcher ses touches proprement lumineuses, parfois trop naïves, Fastlane Candies est parvenu à dépasser ses habitudes de productions pour atteindre une musique plus juste, et peut-être plus sérieuse, qui présente la grande qualité – plutôt rare – de s’écarter enfin du paysage wallon dont la recette ne cesse de se répéter, de groupe en groupe. Consommer le terroir revient souvent à puiser à la louche dans une soupe pop trop fade. Il aura donc fallu un peu de recul, quelques nouvelles chatouilles de synthés et boîtes à rythmes, ainsi qu’un croisement linguistique, afin de camper leur musique aux abords d’une cold-wave douce, efficace et simple. Un renouveau plus honnête que révolutionnaire, certes, mais c’est tout ce qu’on attend : appuyer là où il faut.