Donald Trump a gracié Lil Wayne et Kodak Black

Donald Trump a gracié Lil Wayne et Kodak Black

par Ruben  |   le 20-01-2021

Durant les dernières heures de sa présidence, Donald Trump a profité de la tradition qui veut que le candidat sortant use de son pouvoir de grâce avant de quitter ses fonctions. Mais Trump étant Trump, il n'a évidemment pas cherché à masquer ses manigances, comme un ultime coup de pute pour terminer sur une note mineure une présidence qui l'aura été également. En effet, une centaine de personnalités ont vu leur peine commuée ou tout bonnement annulée – bien évidemment, ce sont surtout ses copains proches (comme la crapule Steve Bannon) qui ont profité de son élan de grâce. Mais sur cette liste, on retrouve également les noms de Dwayne Carter et Bill Kapri a.k.a. Lil Wayne et Kodak Black.

Le rappeur de Young Money, qui était dans de sales draps pour avoir eu en sa possession un pistolet plaqué en or non-homologué lors de sa descente d’un avion privé à Miami, avait récemment plaidé coupable et faisait donc face à aller-retour par la case prison quasi-inévitable. Il avait publiquement affiché son soutien au plan "Platine" de Donald Trump qui avait pour ambition de “renforcer la prospérité économique des citoyens noirs” mais, en réalité, visait surtout à convaincre les Noirs américains de se rallier à sa candidature face à Joe Biden. La grâce de Lil Wayne n’est donc pas une grande surprise, contrairement à ses engagements politiques.

De son côté, Kodak Black était poursuivi pour avoir falsifié des documents permettant l’acquisition d’armes à feu. Egalement séduit par le plan "Platine", comme il l'annoncera publiquement sur Twitter en octobre dernier, le rappeur de Floride doit certainement lâcher un ouf de soulagement d'avoir vu apparaître son nom sur la fameuse liste de graciés, lui qui collectionne les affaires judiciaires depuis ses 15 ans.