Audrey Marot est vraiment une chic fille. D'habitude, quand on demande à un artiste de nous pondre une "boîte à trésors" racontant en dix titres son parcours, il ou elle part du principe qu'on va au moins un peu bosser et rédiger une intro bien chiadée. Pas Audrey Marot apparemment, qui a envoyé un petit message qu'on doit simplement copier / coller : "Jeff (ndlr : notre chef tant aimé) m’a gentiment demandé de résumer l’histoire du groupe à travers dix morceaux. Sauf que le parcours d’Annabel Lee est un sacré foutoir, un peu comme un condensé en 4 ans de la Préhistoire, de l’Antiquité, du Moyen-Âge et des Temps modernes. Avec Mat Gol (le mec qui fait des photos, là), on a réuni toutes les données pour faire un petit graphique en bâtonnets pour expliquer qui a été dans le groupe, et quand. C’est pour notre page Wikipédia (lol). Bin ouais, chacun tue le temps comme il peut. Mais pour résumer vite, Annabel Lee c’est 4 batteurs, 3 guitaristes et 2 bassistes (si on compte Leïla qui a remplacé Vankou sur certains live)." Bon, ça commençait bien mais ça se termine de façon un peu abrupte. Tout ça pour vous dire que Annabel Lee, c'est vraiment un groupe qu'on affectionne tout particulièrement, depuis des débuts à écrire les chansons cachées des B.O. de Juno et 500 Days of Summer jusqu'à un premier "vrai" album qui vient de sortir sur Luik Music (Let The Kid Go), et qui voit les Bruxellois afficher une maturité et une efficacité mélodique qui dépassent tous nos espoirs, et font chavirer nos petits cœurs d'enfants du rock ayant eu la gueule pleine de boutons au mitan des 90's.

Scout Niblett

What Can I Do ?

Au début, il y a eu Scout Niblett. Les puristes diront qu’au commencement il y a d’abord eu les Distillers et Nirvana. Et ils auraient raison. Mais alors abordons aussi Jordy, les Worlds Apart et The Casualties, pour ne citer qu’eux. Quand j’ai vu Scott Niblett en concert, j’ai eu comme un déclic ; il n’y avait pas besoin d’être un as de la guitare pour pouvoir faire de super morceaux. Grâce à elle, j’ai osé me lancer dans la compo pure et dure, toute seule. Un morceau à deux accords ? Pas grave, il n’y avait plus de règles.

Kurt Vile

Baby's Arms

On a commencé à trois courant 2016, avec Charles-Antoine et Vankou. J’étais arrivée avec deux chansons un peu chelou, et ça marchait bof. Je savais ce que Charles voulait. Un mélange de Courtney Barnett et de Best Coast. J’ai donc orienté mon écriture dans ce sens-là et ce sont des morceaux tels que "Black Pudding", "Best Good Friend" et "Stuck in The Mud" qui sont sortis, et là ça a pris. Des trucs un peu naïfs qui parlaient de bouffe, d’école, et d’une relation fictive avec Kurt Vile à un festival pour la dernière.

Nirvana

Molly's Lips

Encore eux…C’est qu’ils étaient plutôt fortiches ces mecs d’Aberdeen. « Mais Audrey c’est une reprise des Vaselines ! » Oui je sais, mais je déteste la version originale, avec leur espèce de klaxon dégueulasse, là… Avec Annabel Lee c’est la première chanson qu’on a reprise, et c’était vachement cool. Il y a même un enregistrement qui traîne sur ma boîte mail, avec Charles qui enregistre un robinet qui coule et Aurélien qui balance un super solo mi tropical mi branleur.

Black Lips

Bad Kids

Point de vue chronologique je suis déjà niquée. Car avant Aurélien, il y a eu Valérian. À ce moment-là, on était 4. Vankou à la basse, Xavier à la batterie et Valérian, venu nous prêter main forte à la deuxième guitare. Xavier sortait de nulle part, c’était Tom Bornarel qui nous avait mis en contact. Xavier jouait aussi dans Régal. Si un jour tu croises un mec avec du gin to dans une gourde Greenpeace, c’est lui. Je connaissais Valérian depuis plus longtemps, on avait d’abord partagé un projet plutôt axé trip-hop - les morceaux sont disponibles sur mon Soundcloud perso, pour les curieux. À cette époque avec Annabel Lee on avait un morceau appelé « Eenie Meenie », c’était un peu notre "Bad Kids" à nous. Sous son air de comptine, c’était notre protest song contre la parentalité : « Eeenie Meenie Miney Mo, catch a tiger by the toe, I’m not ready for this. You give me the heebie jeebies, when you bring your kids at parties, I’m not ready for this. »

Moldy Peaches

Anyone Else But You

Grand Classique lo-fi branlos à deux accords (G Cmaj7), révélé au grand public grâce au film Juno. On avait le morceau « Double Chin » dans le genre. « Double chin, double chin I don’t like you, double chin, double chin you make me feel blue, double chin double chin what have I done, double chin double chin, I look like Action Bronson. » Grosse punchline.

Alaska Gold Rush

Dirty Road

Xavier ayant décidé de rentrer en France, c’est Alex, batteur d’Alaska Gold Rush, qui prendra sa place. Je suis ultra fan de ce morceau et du clip. Après, ils sont aussi sur notre label Luik Music et tu peux acheter leur nouveau disque. C’est plus ou moins en même temps que Valérian donnera aussi le flambeau à Aurélien, dû à un départ… en Alaska. Y’a jamais de hasard.

Karen O

Ooo

Karen O, Crush Congs, album de chevet pendant très longtemps. Suite à ce coup de cœur incroyable est né Little Sad And Not So Sad Songs, un petit album solo plein de souffle et de chaises qui craquent, enregistré sur cassette dans mon 30 m2 de Flagey avec un Tascam portastudio 424. Je réalise en écrivant ces lignes que j’ai une chanson qui s’appelle "AAA" sur cet album, tout comme Karen a son "OOO". Pour la petite histoire, "AAA" (acronyme de Angels and Airwaves) est une chanson dédiée à ma maman. J’ai passé quelques semaines en convalescence chez mes parents suite à un accident, et maman me mettait des CD avant de dormir. Et donc un jour elle a mis "AAA", qu’elle a prononcé d’une traite, et on a rigolé. Angels and airwaves c’est bien ce groupe de Tom Delonge, Ilan Rubin (Nine Inch Nails, Paramore,…) et un autre coco un peu inconnu au bataillon.

Big Thief

Real Love

Masterpiece de Big Thief, à écouter à plein volume. J’ai l’impression qu’on partait un peu dans des trucs dans cette veine là une fois qu’Aurélien a rejoint le groupe. Des morceaux moins évidents, plus travaillés, avec de manière logique plus de guitare et de notes un peu partout. Aurélien a un réel talent de composition et avait toujours plein de d’idées, sur tous les fronts (guitare, chant, basse et même batterie). L’inconvénient, c’est qu’en partant vers des morceaux plus matures, on perdait en spontanéité.

Nada Surf

Hyperspace

Aurélien a quitté le groupe, Alex est parti en Australie et c’est Hugo qui a pris sa place derrière les fûts. Aurélien s’en va à un moment charnière pour nous. On vient de commencer la composition de notre premier album. On est un peu désemparés suite à son départ. On en a littéralement ras le bol de tous ces changements de line-up mais on se dit qu’à trois on n’y arrivera pas, il manquera quelque chose. Perso, j’étais un peu flippée à l’idée de ne plus avoir une deuxième guitare sur laquelle me reposer, aussi… On boit des coups au Pantin ce soir-là et la batte débarque. La batte, c’est Baptiste Langlois, aka OTON. On habitait le même bâtiment à l’époque, avec lui et Vankou. Depuis, j’ai déménagé. En cette sale période de confinement, je peux te dire que l’époque Flagey avec eux me manque bien…. Et la batte nous suggère de tout simplement continuer à trois. On a assez perdu de temps, maintenant il faut foncer. Ok la batte, faisons comme ça.

Say Hi To Your Mom

Super

J’ai découvert cette pépite ce matin-même grâce à Hugo, et il est super - Damien Aresta ferait ce genre de blague. Hugo est balaise pour dénicher des chansons tristes qui n’en n’ont pas l’air. Il m’a également fait découvrir Boreen récemment. Ce que j’aime bien avec ce morceau aussi c’est qu’il me rappelle l’époque où on faisait un groupe de trip-hop avec Valérian et Baptiste. La boucle est bouclée. J’ai l’impression d’avoir complétement failli à ma mission, à savoir raconter l’histoire d’un groupe aux line up multiples en dix tracks. Actuellement, on est donc trois, mon fidèle Vankou, Hugo et moi, et on vient de sortir notre premier album, Let The Kid Go. Bisous.