Progression Performance

Paskine

Voxxov Records  |  2015
8 / 10
par Simon  |  le 11 mars 2015

On aime rappeler de temps à autre que, si le label n’a pas encore atteint une taille exceptionnelle, Voxxov Records continue de faire les choses bien, ou du moins avec passion, dans le cercle des musiques obliques. Si on a pu dire du bien de certains disques – après tout, le disque de Damian Valles avait fini dans notre top de fin d’année – il apparaît aujourd’hui clairement que c’est bien Paskine qui semble se démarquer. Non pas que les autres sorties soient indignes d’intérêt, mais le travail de Max Paskine est tout simplement au-dessus du lot.

Si Nimrod montrait déjà de belles qualités, Max Paskine semble aujourd’hui muscler ses épaules en tentant l’aventure dans les sphères analogiques. Grand admirateur de Thomas Ankersmit (ça tombe bien, nous aussi), le Français tape aujourd’hui dans la grosse électro-acoustique modulaire, l’improvisation qui grince, qui se contorsionne à vitesse humaine et qui explore le spectre sonore avec une vista étonnante pour un jeune homme de cette expérience. 

Une seule piste de trente-sept minutes qui ne se refuse aucun tour de magie, arrachant le son à ses atours traditionnels pour l’emmener en circonvolutions inattendues, superbes de classicisme académique (sur la technique sonore elle-même) et de déviations plus personnelles. Œuvre rugueuse – malgré le passage mélodie/noise surgissant au milieu de la pièce – mais essentielle, Progression Performance démontre avec force qu’il faudra compter sur ce Paskine dans les années à venir. Quand on sait que son ambition est de signer à terme sur Editions Mego, on se dit que le Français vient de se donner, pour la première fois, les moyens de ses ambitions. C’est en téléchargement « name your price » sur le Bandcamp du label et c’est indispensable.