Feel Good

The Internet

Odd Future  |  2013
8 / 10
par Aurélien  |  le 6 novembre 2013

Décidément, exception faite d'Earl Sweatshirt, le crew Odd Future semble avoir du mal à réellement passionner les foules. Difficile en effet d'expliquer pourquoi le dernier album de Tyler, The Creator se soit injustement fait descendre, tandis que le retour de The Jet Age Of Tomorrow était quant à lui passé sous un silence. Et il y a fort à parier que sans le coup de main d'un certain Chad Hugo pour annoncer un peu dignement le bouzin, il en aurait été de même pour cette deuxième plaque de The Internet, le projet R&B mené par Syd Tha Kid et Matt Martians. Et c'est tant mieux d'ailleurs, puisque Feel Good confirme haut la main la forme olympique du collectif de Los Angeles, s'avançant sur des terrains nu-soul que l'on pensait exclusivement réservés à Erykah Badu.

On aurait pourtant dû sentir venir le coup: malgré son mixage hasardeux, leur première plaque Purple Naked Ladies avait déjà su nous faire les yeux doux avec ses claviers Neptuniens et ses grooves drogués à la Sa-Ra Creative Partners. Et si c'est à ce grain purple bien connu des fans de la clique à Tyler Okonma que l'on attribuait tout le mérite, Feel Good vient démontrer que le tandem, devenu groupe, en a bien trop sous la pédale pour se lancer dans une nouvelle ode à la défonce. La cocaïne rangée, c'est dans un projet soulful que la voix de Syd a choisi de se frayer un chemin. Ainsi, plus question de chopped & screwed ou d'apparitions de copains rappeurs à tort et à travers - y'a quand même un certain Mac Miller pour venir pousser la chansonnette. Non, place ici aux cascades de Rhodes, aux boîtes à rythmes gorgées de soleil, à la jolie collection de pistes à tiroir aux refrains imparables, aérée juste ce qu'il et jamais chiante. Cette réussite, c'est aussi à la voix délicate de Sydney Bennett qu'on la doit, elle qui porte sur ses frêles épaules un projet moins digital et plus chaleureux que son aîné.

En fait, le seul réel défaut de ce nouveau The Internet, c'est de ne sortir qu'en numérique et quelques semaines trop tard, vu que nos crânes se sont déjà mis en tête que Winter Is Coming. Des griefs qui n'ont finalement rien à voir avec la qualité d'un produit fini au bon goût de vacances et qui, du haut de ses jolies lignes de basse et de ses mélodies laid back, aligne suffisamment d'arguments pour se déguster sans faim quelle que soit l'ambiance. On ne s'attendait pas à ce que le groupe s'aventure sur pareils territoires, et on peut d'ores et déjà promettre à Feel Good une plus lourde rotation dès que les températures recommenceront à monter. Dans l'intervalle, Feel Good n'en demeure pas moins l'un des must have de la cuvée 2013 de la maison OFWGKTA.

Le goût des autres :