Man On The Moon II

Kid Cudi

Universal  |  2010
8 / 10
par Soul Brotha  |  le 18 novembre 2010

Kid Cudi est vraiment un artiste déconcertant. Son premier album avait laissé pas mal de monde perplexe, donnant l'impression étrange d'être face à un rappeur hybride. A l'époque, le dénommé Scott Mescudi apparaissait comme un "petit frère" de Kanye West, poussant encore plus loin le mélange entre pop et hip hop que ne l'avait fait son aîné. A peine un an plus tard, le gamin de Cleveland continue son petit bonhomme de chemin et ne rentre toujours pas dans le rang.

En effet, The Legend Of Mr. Rager est un album encore plus complexe que The End Of The Day. Autant le dire tout de suite, les premières écoutes de ce disques sont assez consternantes: c'est mou du genou, assez peu varié, trop pop, une horreur en somme. Pour autant, quelque chose d'étrange pousse à retenter l'expérience, un sentiment diffus propagé tout au long de ces 17 pistes. Outre les morceaux en eux-mêmes, dont peu sortent du lot (peut être "Mr. Rager", "Erase Me" ou "These Worries"), c'est l'atmosphère générale très sombre qui heurte et marque comme rarement l'a déjà fait un album de hip hop.Ces beats souvent très lents et ces mélodies sombres accompagnent un album finalement très introspectif. Car oui, The Legend Of Mr. Rager est loin d'être un projet raté ou bâclé. Cudi donne toujours l'impression de savoir où il va, même si il est probablement le seul. Il se livre totalement sur les démons qui le torturent. Cette maturité est assez impressionnante pour un rappeur aussi jeune. Ce garçon là est bien plus qu'un énième hipster, il le prouve ici.

Ce deuxième album de Kid Cudi n'est donc pas facile d'accès, et on pourrait même le qualifier d'ennuyeux, parfois. On se doit néanmoins de saluer la grande maîtrise, la maturité et l'introspection démontrées ici. Cudi ne fera probablement pasde  The Legend Of Mr. Ragerun énorme succès commercial, mais il y a quelque chose de plus profond, de plus diffus à retirer de ce disque, et le temps aidera. Ce garçon n'a pas fini de nous déconcerter.

Le goût des autres :

note : 66/10Thibaut note : 77/10Julien note : 99/10Ruben