Warp continue de parier sur GAIKA, figure à part dans le rap britannique

par Émile  |  le 13-11-2017

Ce n'est plus vraiment un secret pour qui que ce soit: chez Warp on sait attirer ses plus gros talents, mais aussi en attirer de nouveaux. En matière de hip-hop, l'homme à suivre est probablement GAIKA, qui lance une série d'EPs nommés The Spectacular Empire pour la maison londonienne.

Le premier EP vient de paraître, et le second est prévu pour le 1er décembre. L'ensemble est une ode à la rébellion pour le rappeur qui veut "remettre l'autorité en question", et l'ouverture du projet avec l'Israëlienne Miss Red, qu'on croise souvent avec The Bug et avec laquelle GAIKA avait déjà collaboré, est sacrément prometteuse.

Souvent tenu loin des projecteurs par un hip-hop capable de mélanger le dancehall et la musique industrielle, le londonien n'en est pas pour autant novice : l'artiste né à Brixton est passé par pas mal d'ambiances et de projets, à commencer par le groupe de Manchester Murkage, pour lequel il rappe mais réalise également les clips - dont celui de l'étonnant featuring avec Nekfeu.

Non content de faire partie d'une entité désormais bien établie dans le grime, Gaika a aujourd'hui trois albums solo et plusieurs EPs derrière lui, dont le dernier (SPAGHETTO)avait été une sortie remarquée de l'année 2016. Ouvert à tout type de collaborations, il a côtoyé le hip-hop de chez nous en travaillant également avec Orelsan mais a également fait un tour du côté plus alternatif du genre dans une collab avec Mykkie Blanco. Et Gaika ne se contente pas de musique, puisqu'il écrit, compose, réalise ses clips, et écrit même pour la revue Dazed. Bref, dans le genre "à suivre de très près", Gaika se pose là.