Pale Grey pour une dream pop très colorey

Pale Grey pour une dream pop très colorey

par Amaury  |   le 06-04-2017

Quelques jours après Le Dé, d’autres Liégeois débarquent avec un nouveau titre qui se détache de leurs précédentes productions pour briller, beaucoup plus fort. Il y a quand même un bon moment qu’on n'avait plus entendu Pale Grey, depuis leur Best Friends en 2013, mais cette attente s’avère assez fructueuse à l’écoute de « Billy », premier extrait de leur prochain EP Ghosts dont la sortie est prévue ce 12 mai.

Le trio se lance ici dans une plongée dream pop assez fine. Inévitablement, ce genre très codé, ou du moins fort reconnaissable par ses textures récurrentes, engendre une concurrence plutôt fade, quand tous les groupes se ressemblent, ou plutôt rude lorsqu’ils parviennent à se démarquer. Et « Billy » réalise l’exercice avec succès.

Sans faire d’excès, les synthés et la voix distribuent leurs couleurs par chutes et étirements élégants, faisant passer progressivement la brume mélancolique à l’énergie grave, emportée. On reconnaît là la science des trois membres qui dispensent leurs savoirs en dehors de Pale Grey dans diverses formations folk, rock ou pop. On s’attend donc à trouver un roulement de vitalités sur les titres à venir, en espérant qu’ils conservent cet élan délicat.

Le groupe sera notamment de passage à Bruxelles le 15 mai pour les Nuits Bota.