Les Black Eyed Peas accusés de plagiat par Lone

Les Black Eyed Peas accusés de plagiat par Lone

par Jeff  |   le 03-10-2018

Première nouvelle: les Black Eyed Peas sont de retour. Mais tout n'est pas "doom and gloom" cher lecteur: ce retour, il se fait sans l'insupportable Fergie, et sans les ambitions EDM et très grand public qui ont bien aidé à faire de will.i.am et de ses deux faire-valoir (vous savez, l'indien et l'autre black) un cauchemar prenant la forme d'un lipdub sur "I gotta feeling" au mariage de ta cousine.

Bref, les BEP reviennent aux sources, et c'est vrai qu'on peut se réjouir de ce rétropédalage qui les renvoie à une époque où ils se faisaient produire par DJ Premier. Et quoi de mieux pour entériner ce retour aux sources qu'un featuring (discret) d'une autre légende du double H, Slick Rick. On vous laisse découvrir "Constant Part 1 & 2" en vous prévenant quand même: si vous trouvez ça plutôt cool, c'est tout à fait normal.

Et c'est peut-être d'autant plus normal que selon le boss de R&S Records, le belge Renaat Vandepapeliere, à partir de 2 minutes et 41 secondes dans le clip ci-dessus, les Américains ont bien pompé le "Airglow Fires" de Lone. Difficile de lui donner tort:

Bizarrement, alors que le morceau des BEP est sorti à la fin du mois d'août, ce n'est que maintenant et via le compte Twitter de Vandepapeliere qu'on a été mis au courant de l'arnaque. Car si l'on pourrait trouver plutôt cool que will.i.am ait un faible pour le travail de Lone, on apprécie un peu moins qu'une des plus grosses fortunes du music biz se permette d'éviter de passer par la caisse pour utiliser le travail d'autrui. Black Eyed Profiteurs.