Le boom bap sombre de Roc Marciano, toujours entre je-m'en-foutisme et indépendance

Le boom bap sombre de Roc Marciano, toujours entre je-m'en-foutisme et indépendance

par Jeff  |   le 02-12-2019

Comme d'habitude en marge des tendances ou des habitudes de l'industrie, Roc Marciano n'a pas souhaité faire comme tout le monde et sortir son nouvel album un vendredi. Autant par indépendance que par pur je-m'en-foutisme, le rappeur new-yorkais a donc sorti son nouvel album Marcielago ce lundi, quelques jours à peine après avoir annoncé son existence via Instagram.

Le vétéran d'un certain gangsta rap east coast a donc publié cette nuit 15 nouveaux titres, rares en featurings et pour la plupart produit par ses soins, et qu'on a du mal à imaginer dans une veine autre que celle d'un boom bap sombre et ascétique.

Toujours plus indé (ou foireux) que jamais, Roc Marciano n'a pas jugé bon d'uploader le successeur de Behold A Dark Horse sur les habituelles plateformes de streaming. En d'autres termes, et en anglais dans le texte : "Marcielago is available exclusively as a digital download from RocMarci.com until (and if) Roc makes it available in other formats." Et histoire de bien s'aliéner une fanbase potentielle, il faudra débourser 30 dollars pour télécharger le disque. Gros succès à prévoir donc, mais sur Soulseek.

Pour seule mise en bouche, on a droit au clip de "Richard Gear" (vous l'avez ?), qui vient de débarquer sur YouTube.