Audimat, nouvelle revue à découvrir absolument

Audimat, nouvelle revue à découvrir absolument

par Jeff  |   le 22-08-2012

« Audimat est une revue de critique musicale éditée par le festival Les Siestes Électroniques. Vous y trouverez huit articles écrits par à des journalistes musicaux mais aussi des universitaires ou de simples amateurs. Nous avons tenu à accueillir des auteurs étrangers dont le discours s‘inscrivait dans notre projet: une écriture sur la musique libérée des contraintes d‘actualité et des formats de la presse périodique. Audimat veut rendre compte de la situation actuelle de la pop music, et l‘éclairer par son histoire. Il s'agit de recenser ce qui se passe, d‘aller s‘entretenir avec la musique et son évolution, de se plonger méthodiquement dans l‘expérience musicale, et dans ce qu‘elle implique sur le plan des médiations, de l’imaginaire, de la société, de la pensée, de l’affectivité. Nous avons simplement et un peu égoïstement, cherché à éditer des textes que nous aurions voulu trouver ailleurs. »

Désolé d’avoir recopié les premières lignes du premier numéro de cette revue, mais le propos y est tellement bien résumé que les scribouillards à la petite semaine de GMD n’auraient certainement su faire mieux. Loin de surjouer le côté vendeur de la chose, ce bref descriptif se veut le prélude à huit textes qui prennent de la distance et de la hauteur, intellectualisent certes le propos, mais ont le mérite de le faire en avançant des arguments qui, à défaut de toujours convaincre, pourront au moins susciter le débat chez celui qui veut bien les digérer. Aussi, si l’on exclut la police un peu bizarre choisie par l’équipe d’Audimat, on se félicite de pouvoir retrouver dans ce format à la croisée des chemins entre le magazine et le livre des textes des gens aussi respectés que Simon Reynolds ou Didier Lestrade.

Quant aux sujets abordés, ils devraient sans trop de problèmes caresser le lecteur moyen de GMD dans le sens du poil : entre un questionnement sur la critique musicale, un papier sur la UK Funky, un autre sur l’âge d’or du rap français ou la question du remastering digital équivalant à du révisionnisme sonore, on ne s’ennuie pas dans Audimat – même si on vous conseille quand même de ne pas laisser votre cerveau au vestiaire avant de commencer la lecture de cet ouvrage qui va mettre vos neurones à contribution.

La revue, qui est vendue au prix de 10 euros, est en vente en de divers endroits de Bruxelles, Paris, Toulouse ou Montréal. Sur cette page, vous retrouverez la liste de tous ces points de vente, le sommaire détaillé ainsi que des playlists YouTube relatives à certains papiers.