Alpha Wann

cuisiné par Bahi le 25 mai 2011 | publié le 22 juin 2011

Aujourd'hui, le groupe 1995 (prononcez comme vous le voulez) fait figure d'équipe phare à l'heure du premier album La Source. Clips, passages radio, freestyles, concerts, ils sont désormais partout. Pourtant, quand on les a découvert, peu de gens connaissaient la clique composée de Fonky Flav, Lo, Areno Jaz, Sneazzy, Nekfeu et Alpha Wann. Et c'est par le biais de ce dernier que le virus "undoubleneufcinq" nous a contaminé.

L'infection a commencé dès les premières vidéos Candy Cotton. Alpha Wann lâchait alors un freestyle en compagnie de Deen, Eff Gee et Bloopalooza sur un instrumentale de AG, blastée par un Lasonic. A l'ancienne comme on dit. Mais cette vidéo ne fut que le début d'une longue série, et la maladie ne faisait que commencer à se propager en chacun de nous. La suite était encore plus nocive. C'était dans un couloir rouge. DJ Lo faisait tourner un face B funky de Jay-Z pendant que le Phaal balançaient ses phases sur les backs d'Areno. Puissant et agile, ce freestyle laissait apparaître une certaine maîtrise chez ce jeune homme, posé nonchalamment contre le mur de ce couloir. Tirade qu'il concluait sans forcer par un « avant d'être docteur, faut d'abord être patient ». Simple punchline me direz-vous, mots chargés de sens vous répondrai-je. En effet, celui qu'on surnomme Philly Phaal bossait ses textes et son phrasé dans l'ombre depuis quelques temps déjà, et ces vidéos étaient la concrétisation d'un travail acharné et récompensé par une notoriété naissante quelques mois plus tard.

Depuis, Alpha Wann et son équipe gangrènent le rap français de punchlines meurtrières et d'allitérations plus dingues les unes que les autres. Malgré sa patience, on ne peut prématurément lui attribuer le statut de docteur, rang qu'il s'exerce à atteindre en faisant ses classes dans le game, maniant les rimes avec autant d'aisance que Marbury manie les choix sportifs douteux. Rencontre avec un homme de l'hombre, qui pourrait bien devenir le rookie de l'année.

Goûte Mes Disques: Yo Alpha! Avant que je commence à te harceler de questions, présente-toi à nos lecteurs.

Alpha Wann: Alpha Wann, un millénaire d'âge, emcee/rappeur des collectifs 1995 et L'entourage, JLC Records.

Goûte Mes Disques: Explique-moi un peu l'histoire de La Source.

Alpha Wann: On a enregistré La Source dans un énorme studio qui s'appelle 'le placard de Fonky Flav', avec des prods de Juliano (celui qui a fait le beat de « Dans ta Résoi » ), Jimmy Whoo, Fonky Flav et Lo. On a mis un peu de temps à le finir parce qu'à l'origine on travaillait dans un gros studio, mais on a vu qu'on était plus prolifiques et plus motivés en enregistrant au Fonky Stud. On y a été au feeling, on a kické chaque prod avec le thème qu'elles nous inspiraient et au final il n'y presque pas de tracks freestyles. Au niveau des featurings, il y a Zoxea des Sages Po et Sabrina de The Hop. Le premier extrait de l'EP/Maxi est « La Source », un beat lourd, des verses lourdes, un morceau plus chaud qu'une calvitie sur Mars. Le clip sera une vraie dinguerie et devrait bientôt débarquer. Et ma foi, il se peut qu'il tourne puisqu'il est assez spécial.

Goûte Mes Disques: Comment expliques-tu qu'Areno et Fonky Flav soient moins « médiatisés » que les autres membres du groupe, alors que ce sont également deux très bons rappeurs?

Alpha Wann: Areno Jaz pour sa part est en soum-soum - comprenez sous marin - mais il fait les choses: il a crée son label et son studio, c'est un hustler MC mais il a des trucs qui arrivent. Quant à Flav the Fonky Master c'est le BOSS du 1995 (rire moitié vrai, moitié faux), mais il taffe pas mal de son côté aussi, donc ses trucs arrivent aussi, et croyez-moi, si vous pensez à faire des roulements dans vos flows vous feriez mieux de vous rhabiller... En vrai, ce sont les 2 membres les plus actifs...

Goûte Mes Disques: Maintenant que votre tape est sur les rails, quels sont vos projets?

Alpha Wann: Nous sommes tous sur des projets solo donc ça devrait arriver après la vague 1995 qu'on va essayer de créer. Et un deuxième maxi pourrait pointer le bout de son nez...
Le S Crew (Malfrat, Nekfeu, 2zer, Mekhra et Morpion) eux aussi devraient sortir un projet d'ici peu. Après il se peut aussi qu'il y ait une tape L'Entourage et cela risque d'être fou...

Goûte Mes Disques: Intéressons nous un peu plus à toi. Tu as définitivement largué la fac pour te consacrer à ta musique? Ça se passe comment financièrement parlant pour toi ?

Alpha Wann: J'ai délaissé la fac mais c'est plus par désintérêt qu'autre chose. Financièrement le rap ça tue, parfois j'arrive à prendre du fromage avec un steak frites (rires). Plus sérieusement, ça commence à arriver lentement, faire des thunes avec le rap et être un rookie en France c'est super chaud mais ça peut se faire...

Goûte Mes Disques: Justement parlons de ta musique, où en es de ta tape Alph Lauren Vol. 1?

Alpha Wann: Ma tape avance lentement mais sûrement... Mais je suis sur plein de trucs à la fois et ça commence à prendre forme ! 

Goûte Mes Disques: Tu fais partie du projet End Of The Weak, parle nous un peu de ça ?

Alpha Wann: Le End Of The Weak est un challenge d'improvisation inventé à NYC et importé dans pas mal de pays maintenant: UK, Espagne, Suisse, Belgique, France, Allemagne, Ouganda... Il consiste à tester les skillz en freestyle/off the top, avec un champion à chaque challenge. Pas mal d'emcees undergroundement reconnus l'ont gagné: Jin, Iron Solomon, C Rayz Walz, Pumpkinhead, Mr Mecca, Stig Of The Dump, Dr Synthax, Artik, Gaiden...
D'ailleurs le 26 juin, en plus d'un live de Nakk, Lindis, Vicelow et Triptik, aura lieu à La Bellevilloise de Paris la finale des champions de la saison 3 : Yoshi, Gaiden, Lunik, Kenyon, Alpha Wann, BlackStarr et Dandyguel s'affronteront pour savoir qui est le champion des champions de la saison 3. Et quelques jours après aura lieu la finale internationale, avec les champions de tous les pays.

Goûte Mes Disques: J'en parlais avec Deen il y a quelques temps, le rap ne cesse d'évoluer ces derniers temps, et vous n'y êtes pas étranger. Sens tu une rupture avec le « rap game » traditionnel ? Du moins, y a t-il vraiment un « rap game » en France ?

Alpha Wann: Je ne pense pas que l'on soit à l'origine de ce nouveau souffle, c'est juste qu'on a eu 10 piges de rap français plus rincé qu'une salade dans un restau de luxe comme le dit si bien Nekfeu. Donc les emcees en ont eu marre et ils ont décidés de step leur game up! Le rap céfran est arrivé aux oreilles de la ménagère début 90, on a 10 piges de retard, on est la troisième génération du rap français, le niveau commence à être haut. Après il se peut qu'il y ait des mecs connus qui essaient d'aiguiser leurs sabres au maximum en ce moment parce qu'ils voient les nouveaux arriver, mais ça c'est une autre histoire. Nous le rap game on s'en fiche un peu, on est là pour faire du bon son en 1 et faire du gen-ar si moyen il y a en 2.

Goûte Mes Disques: Alors, Booba, il est comment ? Plus sérieusement, comment vis-tu le fait de rencontrer de tels artistes, et de voir votre place grandir dans le rap ?

Alpha Wann: Booba je lui ai jamais parlé je peux pas te dire mec ! Avant d’être rappeur je suis un fanatique de cette musique donc au final quand je rencontre des mecs dont j'ai blasté la musique je suis comme un enfant ! Il y en a plein qui se disent que même si on est des rookies on est leurs pairs, mais quand tu te retrouves à parler à des Dany Dan, Sear Lui Même, des Artik, des Triptik ou Nakk et Les 10 pour la première fois, des mecs que t'as idolâtré, dans ta tête c'est la folie pure.

Goûte Mes Disques: Quels sont tes derniers coups de cœur, en France ou à l'étranger ?

Alpha Wann: En France, j'ai pas spécialement de coup de cœur mais à travers tout le pays les emcees font le taf : la clique Lapwass, Nemir, Kenyon... En plus tout le monde est connecté donc c'est pire que cool pour le rap français. Après chez les ricains j'ai pas de nom qui me vient en tête mais je suis un fou de rap, donc je check tout ce qui est nouveau!

Goûte Mes Disques: Pour finir, je voulais savoir ce que ça faisait quoi d’être le sosie officiel de Sly Johnson ?

Alpha Wann: Je te l'ai dit, j'ai un milliard d'années, c'est donc Sly Johnson le sosie d'Alpha Wann. Bah je suppose que ça doit être frais pour lui : plus de monde à ses concerts, plein de demandes de feats et de wack mc's qui veulent test, plus de ladies... (rires). Sérieux Big Up à ceux qui savent et à Bahi pour cette interview papa !

https://www.facebook.com/profile.php?id=100001817753969