Télécharger le mix

Tracklist

  1. Broken English Club – Plague Song (L.I.E.S.)
  2. Broken English Club – Wreck (L.I.E.S.)
  3. Broken English Club – Pylon (L.I.E.S.)
  4. UVB – Intolerance (Mord Records)
  5. Rebekah – The Riddle (Soma Records)
  6. Endlec – Consistency & Patience (Mord Records)
  7. Remco Beekwilder – Rave Mood (Monnom Black)
  8. Endlec – Population Control (Mord Records)
  9. Remco Beekwilder – LSD (Monnom Black)
  10. Neil Landstrumm – Missing You (Lag Remix) (Mord Records)
  11. Domenico Crisci – Basement Of Hell (Semantica Records)
  12. Neil Landstrumm – Missing You (Headless Horseman Remix) (Mord Records)
  13. Robert Pain – Chapter IX Second Part (SNTS)

Si on a découvert VENT un peu par hasard dans le bac à disques, autant vous dire que cette variable était la seule inconnue dans ce qui est avant tout le master plan d’un seul homme. Ce mec c’est Tolga Baklacioglu, gestionnaire du label turc et maître à penser de la maison, au point que VENT ressemble parfois à une extension de lui-même. Dans ses mots « chaque titre doit être en ligne avec la vision et l’esthétique que je me fais en tant que propriétaire du label », un peu comme un DJ construirait son set, les sorties remplaçant ici les morceaux individuels. Inutile de vous dire que pour un obsessif pareil, la question du vinyl only ne se posait pas.

Cependant, si Tolga est seul maitre à bord, cela ne signifie pas qu’il est question de limiter le label et de brider totalement ses artistes pour les forcer à remplir un cahier des charges bien délimité. Au contraire, il s’agit plutôt de proposer une direction générale, et d’ensuite laisser la sensibilité de chacun s’exprimer : « c’est comme un énorme tableau peint par un seul artiste-peintre. La seule différence est que nous peignons avec des pinceaux différents » nous déclarait-il dans l’interview qu’il nous consacrait en nous livrant ce mix. Attention tout de même, il s’agit cependant du bijou d’un seul homme, et l’on sent à l’entendre que VENT doit rester quelque chose qui le représente totalement, lui, ses goûts, et sa vision.

Narcissique le mec ? Probablement pas, juste obsessionnel. Remerciant au passage son pote Hampus qui l’aide à faire le tri dans les démos en lui fournissant une seconde paire d’oreilles, Tolga nous gratifie ici d’un mix extrêmement naturel : il n’y a dans cette heure de son aucun placement promotionnel ou autocongratulation de mauvais goût, juste un paquet de classiques qui évoluent entre techno et electro. On notera par ailleurs que cette sélection fait la part-belle à MORD et L.I.E.S, soit deux labels dirigés par des personnalités à la vision aussi rigoriste que la sienne, et avec le succès qu’on leur connaît. Chapeau bas.

soundcloud.com/tolgabk 
https://www.facebook.com/tolga.vent/